http://www.crepy.crepy.environnement.over-blog.fr
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 septembre 2020 4 17 /09 /septembre /2020 15:43

.

 

1.Les méthaniseurs

Nous avons découvert de nombreux projets de construction de méthaniseurs dans le pays de Valois : Lévigen, Ormoy le Davien, Feigneux et bien sûr Peroy les Gombries avec déjà le projet de décharge dans le bois du roi etc… et la liste n’est pas terminée.

Une dérive qui fait craindre une contamination des sols, de mauvaises odeurs, une pollution sonore avec le va-et-vient de centaines de poids lourds et plus grave encore un détournement de la raison d’être de l’agriculture : L’alimentation humaine.

Des entreprises agro-alimentaires, des lobbies de l’agriculture intensive ont trouvé un autre moyen de faire fructifier leur capital au détriment de la santé collective des habitants de notre pays et cela sous le regard bienveillant de certains élus locaux et nationaux.

Cette nouvelle dérive s’apparente à celle provoquée par la multiplication désordonnée des éoliennes.

Comme toujours l’idée est bonne mais avec la gourmandise et une indigestion, les conséquences peuvent être désastreuse provoquant l’apparition d’un front de refus de la population.

.

Nous vous proposons de lire un article très intéressant du journal « Le Reporterre » en cliquant sur le lien ci-dessous :

https://reporterre.net/Methanisation-la-fuite-en-avant-de-l-agro-industrie

 

2.Les journées européennes du patrimoine

Cette année les journées européennes du patrimoine le samedi 19 et le dimanche 20 septembre permettront encore de découvrir et d’admirer les richesses de l’histoire de Crépy en Valois.

Pour connaître le planning cliquez sur le lien ci-dessous :

http://www.crepyenvalois.fr/journees_europeennes_du_patrimoine_2020.html

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

 

Approvisionnement d'un méthaniseur

Approvisionnement d'un méthaniseur

Repost0
10 septembre 2020 4 10 /09 /septembre /2020 10:28

.

La construction du canal Seine-Nord entre Cambrai dans le Nord et Compiègne dans l’Oise, voie navigable européenne à grand gabarit,  reliant l’Escaut à la seine est confirmée mais contestée par la Cour des Comptes Européenne et des écologistes locaux.

Ce projet de 5 milliards d’euros serait basé sur des projections de trafic irréalistes. L’ensemble des flux de fret transportés par la route et reportés sur la voie navigable nécessiterait une augmentation importante des volumes de marchandises traversant la France ce que n’indiqueraient pas les statistiques.

L’état aurait cédé devant les pressions des élus locaux. Toutefois le projet est dans sa dernière ligne droite et connait une accélération juridique avec la transformation de son statut de société publique d’Etat en société publique locale.

Le président de la région Hauts de France a été élu à la présidence du conseil de surveillance de la Société du Canal Seine-Nord Europe (SCSNE).

Les études de projet, la définition du trajet se précisent et ont débuté dans la région de Compiègne et les travaux d’infrastructure devraient commencer en 2023 avec 6000 emplois à la clef au plus fort de la construction.

.

Si le canal européen Seine-Nord n’est pas viable économiquement au début de son exploitation, il faut déjà tenir compte du report du transport routier de marchandises sur cette voie navigable à grand gabarit et le bénéfice issue d’une moindre pollution.

.

Tout doit être fait pour inciter et faciliter de plus en plus le report du fret de la route vers cette voie navigable de grand gabarit.

Ce qui n’est pas pour l’instant la vision des autorités françaises lorsque l’on voit la situation du fret SNCF.

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie

Communauté de communes du pays de Valois : La viabilité économique du canal Seine-Nord est contestée

Repost0
3 septembre 2020 4 03 /09 /septembre /2020 09:21

.

 

1.A la découverte du larris le Samedi 5 septembre et Mercredi 9 septembre à Feigneux (60)

Jean-Louis Sogorb, Conservateur bénévole au Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France,  va réaliser deux sorties nature à la découverte du coteau calcaire de Feigneux.

Toutes les infos sur ces liens :

http://cen-hautsdefrance.org/actualites-agenda/la-decouverte-du-chatel

http://cen-hautsdefrance.org/actualites-agenda/la-decouverte-du-larris

Pas besoin de vous inscrire pour y participer.

.

2.CHANTIER NATURE : Le Coteau des Champeaux a besoin d'aide  du Samedi 12 au Dimanche 13 septembre à Vez et Bonneuil-en-Valois (60) 

Le Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France et ses partenaires organisent un chantier nature à Vez/Bonneuil-en-Valois, sur deux jours.

Toutes les infos sur ce lien : http://cen-hautsdefrance.org/actualites-agenda/le-coteau-des-champeaux-besoin-d-aide

Il est possible de participer aux deux jours, ou seulement une des deux journées à préciser lors de votre inscription.

Clémence LAMBERT
Chargée de mission vie associative
Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France
1 place Ginkgo-Village Oasis
80044 AMIENS Cedex 1
Tel : 03.22.89.84.29/06.07.30.41.61

 

Communauté de communes du pays de Valois :  Sorties et chantier nature

Repost0
20 août 2020 4 20 /08 /août /2020 11:57

1.Réponse du Service de la communication de la communauté de communes du pays de Valois

Le service de la communication de la CCPV a répondu aux questions que notre association se posait sur l’aménagement du délaissé ferroviaire dans les termes ci-après :

.

Monsieur,

.

Lors du conseil communautaire du mois de Février, les élus de la Communauté de Communes ont émis un accord de principe pour acquérir l’emprise du délaissé ferroviaire dans le secteur d’Ormoy-Villers, appartenant actuellement à la SNCF.
Ce transfert de propriété durera un certain temps. De même, une réflexion autour de l’aménagement du délaissé ferroviaire sera probablement menée lors de la prochaine mandature.
Néanmoins, la Communauté de Communes n’est pour le moment pas en mesure de vous faire part du temps que ces différentes opérations vont prendre.

Cordialement,

Annabelle Pitet
Chargée de communication
03 44 98 30 11 - 06 48 13 61 42

.

2.Les souhaits de notre association

L’association Crépy environnement et qualité de la vie souhaite que le tracé actuel de la voie verte soit complété par le délaissé ferroviaire de la SNCF après l’achat de ces quelques kilomètres par la CCPV.

Ainsi le tracé initial de la voie verte de 24 km sera entièrement réalisé et celle-ci pourra être par la suite connectée à la boucle de la  Trans’Oise qui permet de rallier les principales villes du département tout en favorisant un tourisme respectueux de l’environnement.

Ainsi les promeneurs pourront facilement découvrir un patrimoine architectural et naturel intéressant, d’une qualité exceptionnelle et traverser en vélo le parc régional Oise Picardie et le pays de Valois.

 Ils apprécieront la beauté de notre campagne et le patrimoine historique de notre région.

Dans cette perspective pourquoi ne pas favoriser l’accès de la voie verte à Ormoy-Villers en aménageant une voie de circulation douce sur la  Départementale 136 de Crépy en Valois à Nanteuil Le Haudoin.

.

Actuellement la voie verte est facilement accessible à Betz ou par le GR 126 à Levignen (plus compliqué).

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité  de la vie

 

La voie verte du pays de Valois

La voie verte du pays de Valois

Repost0
13 août 2020 4 13 /08 /août /2020 10:20

1Voici ci-dessous le courrier que notre association a adressé au préfet :

.

Projet d’installation d’un méthaniseur de la société BIOMETHA VAL

Si le principe de méthanisation reste louable lorsqu’il s’agit de recycler une surproduction ou des déchets de cultures en faible quantité, il est moins lorsqu’il s’agit d’alimenter un méthaniseur comme celui de la société BIOMETHA VAL prévu sur le territoire de la commune de Levignen.

Ce méthaniseur de conception industrielle qui sera le plus important du département de l’Oise, peut recevoir jusqu’à 35 000 tonnes par an de déchets de cultures en provenance par exemple de déchets de betteraves de lointaines sucreries ou de cultures produites dans le seul but de la méthanisation détournant ainsi l’agriculture de sa fonction primordiale qui est de nourrir la population.

De plus, notre association s’inquiète sur la nocivité des résidus appelés « digestats ». Les volumes importants de digestats qui seront déversés sur les terres agricoles se trouvant dans les vallées de l’Automne et de l’Ourcq (25 000M3/an sur 4000 ha environ), zones protégées, pollueront les rivières et les nappes phréatiques, extermineront les vers de terre utiles dans la fertilisation des terres agricoles.

Sans compter, l’augmentation du trafic des poids lourds transportant les déchets pour l’alimentation du méthaniseur.

.

D’autres méthaniseurs sont en cours de construction à Ormoy le Davien et à Feigneux ou en projet à Péroy les Gombries et Boisy-Fresnoy, des localités très proches.

.

Avec la multiplication d’installations de type industriel, assisterons-nous au même phénomène que celui de la pollution des rivières et des plages de Bretagne par les installations d’élevage de porcs.

.

Pour ces raisons notre association émet un avis défavorable à l’installation du méthaniseur de la société BIOMETHA VAL.

.

Le bureau Directeur de l’association Crépy environnement et qualité de la vie

 

 

2.Travaux de raccordement déjà réalisés

Des travaux ont été entrepris le jeudi 16 juillet 2020 pour raccorder le méthaniseur BIOMETHA VAL au réseau de gaz avant la fin de la consultation publique et la décision du préfet. Ce méthaniseur sera distant d’à peine 500 mètres du méthaniseur NATURAGAZ en cours de construction.

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie

Méthaniseur NATURAGAZ à Ormoy le Davien pays de Valois

Méthaniseur NATURAGAZ à Ormoy le Davien pays de Valois

Repost0
23 juillet 2020 4 23 /07 /juillet /2020 10:33

.

Le tout électrique ne suffira pas à réduire les émissions de CO2. Il n’y aura pas de transition énergétique sans hydrogène. Toutefois pour que le processus d’électrolyse produise de l’hydrogène vert, les énergies renouvelables (l’éolien, le solaire, l’hydroélectricité) ainsi que même le nucléaire, doivent être employées en priorité.

.

1.Les avantages pour les automobiles

Le moteur est aussi silencieux que celui d’une voiture électrique avec une souplesse de conduite comparable. Ces véhicules ont un avantage supplémentaire : Ils peuvent être rechargés en quelques minutes et disposent d’une autonomie de plus de 500 km.

Aucune pollution, ce n’est que l’eau à la fin du processus.

Le seul problème en France c’est le nombre de stations pratiquement inexistant. L’Allemagne, pays pionnier dans la stratégie nationale dédiée à l’emploi de l’hydrogène, détient le premier réseau européen pour les moteurs à pile à combustible avec 84 sites actuellement. Mais un petit volume qui rend le dispositif très coûteux.

H2 Mobility, société allemande, créée il y a cinq ans par Air Liquide, champion français dans les gaz, Daimler, Shell, Total, Linde et OMV, accélère le déploiement de l’infrastructure nécessaire Outre-Rhin pour les voiture roulant à l’hydrogène.

.

2.D’autres possibilités d’emploi pour l’hydrogène

Certains secteurs viables économiquement comme la production d’acier, la chimie, les transports de marchandises et collectifs doivent être ciblés.

Un duo franco-italien avec le français Alstom et l’italien SNAM ont conclu un accord pour développer les trains à pile à combustible et les infrastructures nécessaires à leur ravitaillement.

L’aéronautique française qui vise un objectif ambitieux avec le lancement d’un avion vert à l’hydrogène dès 2035, le successeur de l’A320.

.

3.Le pays de Valois

Dans la zone industrielle de Crépy en Valois rue Louis Armand, une station-service de gaz naturel est installée et alimentée par la société Air Liquide. Les émissions de particules sont réduites de 95% et celles du CO2 de 10 à 15%

C’est une alternative intéressante mais temporaire aux pollutions atmosphériques et sonores dans notre ville et dans la communauté de communes du pays de Valois.

En photo la station-service :

.

Communauté de communes du pays de Valois : L’hydrogène une énergie d’avenir pour le transport

3.Conclusion

L’Europe veut devancer les concurrents américains et chinois mais en comparant la France à l’Allemagne, 2 chiffres posent question : 100 millions d’investissements publics pour notre pays en 2018, 7 milliards pour l’Allemagne aujourd’hui.

.

Pour que la transition écologique réussisse dans les transports, il faut que l’hydrogène soit véritablement vert et produit à partir d’énergies renouvelables. Ce qui n’est pas le cas pour l’instant.

L’énergie à partir de l’hydrogène, c’est un grand pas vers la souveraineté énergétique.

Mais l’hydrogène ne pourra pas combler tous les besoins énergétiques. Un mixte sera nécessaire.

.

En complément, nous vous proposons de lire un article très intéressant paru dans le journal « Les Echos » du jeudi 09 juillet 2020, en cliquant sur le lien ci-dessous :

https://www.lesechos.fr/monde/europe/le-plan-de-bruxelles-pour-faire-decoller-lhydrogene-en-europe-1222344

.

Dans le cadre du plan européen de relance, 30% des dépenses engagées devront permettre d’atteindre l’objectif d’une neutralité carbone en 2050.

 

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

Station à hydrogène en région parisienne

Station à hydrogène en région parisienne

Repost0
13 juillet 2020 1 13 /07 /juillet /2020 12:23

.
 1.Le coteau de Baybelle et ses bêtes emplumées / Dimanche 19 juillet / Rocquemont (60) et une Balade en vallée de l'automne / Jeudi 23 juillet / Fresnoy-la-Rivière (60).
.
Bonjour,
.
Le Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France vous invite à son opération estivale : Rendez-vous en terrains connus.
- 100 idées de sorties nature à deux pas de chez vous
- 100 moments d'évasion riches en émotions
- 100 instants joyeux pour se reconnecter à l'essentiel
.
Laissez-vous surprendre par ce programme de découverte des trésors naturels de notre belle région, en participant à la sortie découverte à Rocquemont.
.
Vous trouverez ci-joint l’affiche à diffuser autour de vous.
Nous restons à votre disposition pour tout complément d'information.
.
 Bonne journée
 .
Cordialement,
 .
Clémence LAMBERT
Chargée de mission vie associative
Conservatoire d’espaces naturels des Hauts-de-France
1 place Ginkgo-Village Oasis
80044 AMIENS Cedex 1
Tel : 03.22.89.84.29/06.07.30.41.61
 

Communauté de communes du pays de Valois : Sorties Nature

2. Achat du délaissé ferroviaire par la communauté de communes du pays de Valois
.
A la suite de notre demande de renseignements sur l’achat du délaissé ferroviaire à Ormoy-Villers pour compléter la voie verte et la réponse de la CCPV après 3 semaines d’attente.
.
Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie


.
Monsieur,
.
Lors du conseil communautaire du mois de Février, les élus de la Communauté de Communes ont émis un accord de principe pour acquérir l’emprise du délaissé ferroviaire dans le secteur d’Ormoy-Villers, appartenant actuellement à la SNCF.
Ce transfert de propriété durera un certain temps. De même, une réflexion autour de l’aménagement du délaissé ferroviaire sera probablement menée lors de la prochaine mandature.
Néanmoins, la Communauté de Communes n’est pour le moment pas en mesure de vous faire part du temps que ces différentes opérations vont prendre.
.
Cordialement,
.
Annabelle Pitet
Chargée de communication
03 44 98 30 11 - 06 48 13 61 42
.
COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE VALOIS
62 rue de Soissons - 60800 Crépy-en-Valois


 

Le délaisse ferroviaire à Ormoy-Villers

Le délaisse ferroviaire à Ormoy-Villers

Repost0
2 juillet 2020 4 02 /07 /juillet /2020 10:01

..

Depuis 20 ans la production de plastique a presque doublé dans le monde malgré son impact sur l’environnement. En moyenne 350 millions de tonnes de plastique sont fabriquées par les usines dans le monde, soit une progression de plus de 4% par an depuis 2016.

La progression se fait aussi bien au niveau des pays émergents qu’au niveau des pays industrialisés.

En France, la production de plastiques continue également d’augmenter.

Au niveau mondial la part de l’Europe et de l’Amérique du nord a reculé depuis 10 ans, relayé par la Chine (30% des volumes mondiaux).

Depuis quelques années, beaucoup de secteurs de l’économie sont demandeurs de plastique : L’automobile, équipements électriques et électroniques, les jouets, les textiles, les matériels de sport, les récipients divers et surtout les emballages.

La France est un pays très consommateur de bouteilles en PET.  Malgré une production de plus en plus contesté, les industriels inventent de nouveaux composés plastiques sans apporter de solutions à leur recyclage.

De plus en plus d’emballages ne sont pas recyclables comme certaines bouteilles de lait par exemple.

Le plastique est partout dans notre vie quotidienne mais on n’arrive pas à collecter et recycler une grande partie des plastiques, sans compter le comportement de certains consommateurs qui se débarrassent des déchets dans la nature.

.

1.Le recyclage du polystyrène et des PET complexes

Total avec son site à Carling (Moselle) et Soprema avec sa future usine à Strasbourg (Bas Rhin) ont décidé de mettre en place deux filières dédiées au recyclage du polystyrène et des PET complexe.

Le collecteur de déchets Citeo doit aussi moderniser ses centres de tri pour recevoir les pots de yaourt, les barquettes transparentes et les emballages en polystyrène.

.

Le site de Carling de Total a testé une technique de dissolution de matériaux usagés pour les incorporer à hauteur de 15% en amont de la production. Le recyclage du polystyrène pourrait produire 4000 tonnes de produits contenant 20% de déchets.

.

Le groupe alsacien Soprema a développé avec l’Ademe un procédé de recyclage des barquettes en PET. Le produit obtenu est utilisable dans la fabrication de mousses isolantes.

.

2.La communauté de communes du pays de Valois a mis en place depuis le début des années 2000 un système de tri des ordures ménagères qui permet aux habitants de jeter dans une poubelle jaune les matériaux recyclables (plastiques, boites de conserves, cartons et papiers).

Ceux-ci sont envoyés à Villers Saint Paul dont le nouveau centre de tri dispose d’une capacité annuelle de traitement de 60 000 tonnes (2 fois plus qu’auparavant).
Celui-ci construit par le Syndicat Mixte du département de l’Oise (755 000 habitants et 546 communes) et géré par le groupe NCI Paprec.

.

Depuis le confinement instauré par les autorités françaises le 17 mars 2020, le ramassage des déchets a été supprimé et les déchetteries ont été fermées dans le pays de Valois.

Lors du déconfinement une reprise laborieuse et compliquée des activités des déchetteries a été remarquée dans notre région.

Pour les déchetteries une réservation était obligatoire avec un protocole compliqué imposé aux personnes désirant déposer des déchets, ayant pour conséquences un découragement des clients et une augmentation des dépôts sauvages dans tout le pays de Valois.

À partir du vendredi 19 juin 2020, toutes les déchetteries du SMDO sont de nouveau accessibles sans prise de rendez-vous.
Jusque fin août, la limitation d’un volume de 2 m3 maximum est autorisé par dépôt.

Leur ouverture est assurée du mardi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h. Fermeture les dimanches matin, lundis et jours fériés.
Le port du masque et des gants est recommandé
.

.

3.Une lueur d’espoir dans la lutte contre les plastiques ?

Depuis, comme partout en France des masques usagés sont jetés sur les trottoirs, un peu partout dans la nature et se retrouvent au fond des mers et des océans s’ajoutant aux millions de tonnes de plastiques déjà présents.

Malheureusement l’emploi des plastiques repart à la hausse notamment dans les emballages.

.

Nous vous proposons de lire 2 articles très intéressants parus dans le quotidien « Les Echos » du lundi 08 juin 2020, page 19 :

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

.

« Les entreprises appelées à se mobiliser pour les océans »

Communauté de communes du pays de Valois : La production de plastique continue d’augmenter
Communauté de communes du pays de Valois : La production de plastique continue d’augmenter
Les déchetteries dans le département de l'Oise

Les déchetteries dans le département de l'Oise

Repost0
22 juin 2020 1 22 /06 /juin /2020 12:06

.

1.Les méthaniseurs dans le pays de Valois

Dans le Pays de Valois, pas moins de douze projets d’installation de méthaniseurs sont à l'étude. Quatre le sont dans un rayon de 10 km.

Deux projets privés, portés par plusieurs agriculteurs locaux, pour des investissements de 4 et 9 000 000.00 € sont prévus sur la commune de Lévignen  à proximité du centre BUTAGAZ de Crépy en Valois, site classé SEVESO 2.

Un projet de méthaniseur déjà en construction est situé sur la commune de Feigneux.

Cette prolifération de méthaniseurs  dans le pays de Valois et dans le département de l’Oise devient inquiétante. Se profile le même phénomène que celui des éoliennes, sans aucun discernement sur les inconvénients que pourraient subir les proches habitations et plus grave encore de dévoyer la fonction première de l’agriculture qui est de nourrir les habitants de notre pays.

.

2.Atteindre la neutralité carbone

Cet engouement rapide pour ce genre d’installation n’aidera pas à lutter contre les émissions de carbone de l’agriculture et de la forêt pour atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050, un objectif fixé en France par une loi.

Une partie importante du carbone émis provient de l’agriculture, la biomasse, de l’élevage, de la forêt : Le méthane et l’azote rejetés par les trois premiers et le gaz carbonique libéré par la déforestation ou l’érosion des sols.

Cette déforestation est déjà prévue dans le bois du roi et donc le pays de Valois pour faire place à une carrière de sable et à une décharge à ciel ouvert.

.

La politique d’incitation en France pour la biomasse a un effet pervers avec les conséquences de développement anarchique de méthaniseurs, l’incitation à une surexploitation du milieu naturel et la recherche de bois-énergie.

Un autre problème risque de surgir : Celui de la culture de produits spécifiques pour l’alimentation des méthaniseurs et non pour l’alimentation de la population.

.

3.La stratégie nationale bas carbone révèle l’absence de politique claire du carbone vivant.

Il faudrait une mise en œuvre de contrats de transition agroécologique  et alimentaire pour gérer différemment les sols et les forêts.

Dans le cadre de la PAC rénumérer les services rendus par des pratiques écologiques durables dans l’agriculture serait une bonne solution (diminution des engrais minéraux, entretien des haies, le maintien de prairies ou du couvert végétal entre 2 cultures etc…).

.

La forêt, espace sensible comme le bois du roi, biocorridor dans le pays de Valois, doit être gérée durablement sur le long terme et non dans une optique financière de court terme.

.

4.Conclusion

Pour résumer, en France, comme dans le pays de Valois, il ne faut pas recommencer la même folie que l’installation désordonnée d’éoliennes, décrédibilisant cette énergie renouvelable ;

Une réflexion est nécessaire pour empêcher certains de pervertir la fonction principale de l’agriculture qui est de nourrir l’être humain.

.

Sur le papier seulement, construire un nombre exponentiel de méthaniseurs en France pour obtenir de « l’énergie propre », serait une idée séduisante mais irréalisable.

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

Le méthaniseur en construction à Feigneux dans le pays de Valois
Le méthaniseur en construction à Feigneux dans le pays de Valois
Le méthaniseur en construction à Feigneux dans le pays de Valois
Le méthaniseur en construction à Feigneux dans le pays de Valois
Le méthaniseur en construction à Feigneux dans le pays de Valois

Le méthaniseur en construction à Feigneux dans le pays de Valois

Repost0
18 juin 2020 4 18 /06 /juin /2020 09:24

..
1.Pourquoi un nouveau SCOT pour le Pays de Valois
Le consortium d’entreprises et EACM, bureau d’études, déboutées de leur première tentative de s’approprier du bois du roi, ont lancé un lobbying agressif vers les responsables de la communauté de communes du pays de Valois pour leur vanter les mérites de l’installation d’une carrière de sable et d’une décharge dans le bois du roi et les pousser à modifier l’ancien SCOT de 2011 à leur avantage.
.
Après maintes réunions, slides et avec comme toujours deux arguments massues concernant la création d’emplois et la perception de royalties, Ils déroulèrent le tapis rouge.
Nous avons également remarqué qu’au fur et à mesure qu’ils se heurtaient à d’innombrables obstacles, le nombre d’emplois créés était multiplié par 10 par une simple baguette magique. Nous savons par expérience en comparant l’ISDND de Crépy en Valois, que le nombre d’emploi est réduit (6 personnes au maximum et certains transférés d’autres sites).
De plus avec un certain cynisme, ils proposèrent une coopération entre la voie verte et le dépotoir pour que les touristes puissent venir admirer ce magnifique panorama fait de mauvaises odeurs, de fumées et de bruits.
Une cohabitation entre la voie verte et une décharge est totalement incongrue.
.
Mais beaucoup de conseillers communautaires, furent conquis par les promesses et, le processus de révision du SCOT se mis en branle.
 

Le bois du roi au pays de Valois

Le bois du roi au pays de Valois

2.Le projet de révision du SCOT 
Le projet de révision du SCOT a été voté par les élus communautaires avant le lancement de l’enquête publique.
Après les différents thèmes couramment usités, concernant la biodiversité et la protection de l’environnement, le chapitre 3.1.3 du document d’orientations et d’objectifs (DOO), intitulé : Valoriser durablement les ressources du sous-sol.
Page 46 du DOO de 2018, « les réservoirs de biodiversité sont strictement protégés mais par exception pourront supportés les impacts limités d’une exploitation des ressources du sous-sol. 
Le risque est que l’exception devienne la règle.
Ou supprimés par rapport au SCOT de 2011 :
-    « Le massif du bois du roi support d’une continuité écologique majeure du territoire du pays de Valois instaurait une coupure d’urbanisation à préserver entre les communes d’Ormoy Villers et de Péroy les Gombries » ;
-     « Les espaces naturels remarquables dont la conservation biologique est impérative, doivent être protégés suivant les réglementations en vigueur » (NATURA 2000, ZPS, ZNIEFF).
    Ces paragraphes qui rendaient impossible une installation  industrielle dans le bois du roi, n’existent plus dans le nouveau SCOT, ce qui constitue une régression par rapport au SCOT de 2011. Les impacts limités sur l’environnement ne sont qu’un vœu pieux.
.
Ces objectifs d’exploitation du sous-sol ou certains oublis nous inquiètent le plus car ils laissent une porte ouverte aux agissements et à la convoitise des sociétés PICHETA, COSSON et EACM sur le bois du Roi, alléchées par une manne financière.
Ces entreprises essayent de contourner les décisions du CAA de DOUAI et du Conseil d’Etat par le biais du SCOT et cela, ce qui est grave, malgré la jurisprudence établie par la haute justice administrative.
.
Les mesures de compensation ne seront pas à la hauteur des dégâts causés par des décennies d’exploitation d’une carrière de sable et d’une décharge sur la faune et la flore du bois du roi. Par ailleurs il est préférable de protéger que de détruire pour proposer par la suite et bien souvent une réhabilitation de mauvaise qualité ou même pire : rien.
.
3.L’enquête publique
Le commissaire enquêteur comme les 2 précédents montra très rapidement sa préférence pour le projet industriel polluant. L’impression est qu’ils sont tous sortis du même moule avec aucune préoccupation sur l’avenir de l’environnement quelles que soient les conséquences désastreuses sur le cadre de vie des habitants de notre région.
.
4. la contestation devant la justice administrative
Après l’avis favorable du commissaire enquêteur en décembre 2017,
le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) a été approuvé le mercredi 07 mars 2018 dans les locaux de la CCPV par 40% des conseillers communautaires présents lors de la 2ème séance plénière malgré :
- l'avis défavorable de la CDPENAF, (2 pages) ;
- l'avis défavorable du DDT, (2 pages) ;
- l'étude de la DDT, en annexe, (10 pages) étude très sévère sur la régression des protections des biocorridors et réservoirs de biodiversité.
.
Notre association trouve incompréhensible l’attitude de certains élus de la communauté de communes du pays de Valois qui proclament leur opposition à la création d’une carrière d’extraction de sable et d’une décharge dans le bois du roi (Plusieurs motions ont été votées, soit plus de la moitié de la population du pays de Valois) et qui approuvent le SCoT, document favorisant l’installation de ce site industriel polluant. 
.
4 associations, le ROSO, la SAFHEC, Valois environnement et la nôtre ont décidé de contester le SCOT devant le tribunal administratif d’Amiens pour les motifs suivants :    
-    Défaut de quorum lors de la délibération du Conseil Communautaire ;
-    L’absence de prise en compte des sites Natura 2000 et d’autres zones protégées à proximité et l’évaluation des incidences ;
-    L’utilisation économe des espaces naturels n’est pas mentionnée. Le SCoT prévoit de plus que doubler le rythme de consommation foncière ;
-    La protection, la conservation et la restauration du patrimoine culturel ainsi que la protection des milieux naturels et des paysages, la préservation de l'eau et des ressources naturelles posent question ;
-    La protection des sites, des milieux et paysages naturels n’est pas assurée ;
-    Sur l’incompatibilité du SCOT avec le SDAGE ;
-    Sur le non-respect du principe de non régression.
.
Il convient très certainement de rappeler à la Communauté de communes du Pays de Valois qu’en 1990, de nombreuses personnalités scientifiques du Museum National d’Histoire Naturelle se sont élevées contre l’exploitation de cette carrière et l’exploitation d’une décharge dans la forêt du Bois du Roi qui était déjà d’actualité à l’époque.
.
5.Le jugement du tribunal administratif d’Amiens
L’avocat représentant les 4 associations nous a informé que la requête contestant le schéma de cohérence territoriale du pays de Valois a été rejetée par le Tribunal Administratif d’Amiens le 04 février 2020.
Nous rappelons que le SCOT n’a été révisé prématurément que pour permettre l’installation d’un site industriel polluant à finalité financière au centre du bois du Roi (Une carrière d’exploitation du sable et une décharge).
.
Au vu des conclusions du rapporteur passant sous silence les enjeux du SCOT, considérant donc que le bois du Roi n’est pas en danger malgré les projets d’aménagement industriels et suggérant le rejet du recours dirigé contre le SCOT du pays de Valois, les membres du bureau directeur de notre association se doutaient que le jugement du Tribunal Administratif d’Amiens serait défavorable. 
.
Bien que le Conseil Constitutionnel ait consacré la protection de l’environnement, comme patrimoine commun de l’espèce humaine dans une décision du 31 janvier 2020, le Tribunal Administratif d’Amiens continue à prendre des positions contraires de celles des plus grandes juridictions françaises, niant ainsi la réalité du réchauffement planétaire et la dégradation de l’environnement et cela malgré les nombreux signaux annonciateurs et les dangers qui attendent les futures générations.
.
Certains magistrats du Tribunal Administratif d’Amiens, comme  beaucoup de commissaires enquêteurs de Picardie, fonctionnent toujours avec un logiciel du 20ème siècle basé uniquement sur le PIB.
.
6. En appel de nouveau devant la Cour Administrative d’Appel de DOUAI.
Nous espérons que la délocalisation de ce dossier, l’éloignement des lobbies et le mémoire de l’avocat très bien argumenté sur les enjeux de la préservation d’un patrimoine naturel, nous donneront raison comme la 1ère fois en appel.
.
Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie

Le projet du centre d'enfouissement technique des déchets (CET)  au milieu du bois du roi dans le pays de Valois

Le projet du centre d'enfouissement technique des déchets (CET) au milieu du bois du roi dans le pays de Valois

Repost0

Présentation

  • : Crépy-en-Valois environnement
  •  Crépy-en-Valois environnement
  • : dédié à Crépy-en-Valois, à la communauté de communes du pays de Valois, à la préservation de l'environnement, du patrimoine historique et naturel ainsi que de la qualité de vie des habitants de la région
  • Contact

Comité De Rédaction De L'association

  • Crépy en valois environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement

Recherche

Crépy En Valois, Pays De Valois, Oise, Environnement, Nature, Ecologie, Actualités