http://www.crepy.crepy.environnement.over-blog.fr
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 novembre 2019 1 11 /11 /novembre /2019 13:55

1. Conférence & Exposition Samedi 16 Novembre à 9h45 à la Maison du Parc (Siège du PNR Oise Pays de France).

A la découverte des abeilles sauvages ».

Nous connaissons tous l’abeille domestique qui produit le miel, mais saviez-vous qu’il existe plus de 900 espèces d’abeilles sauvages en France ? Ces infatigables pollinisatrices jouent un rôle essentiel à notre survie en permettant la production de légumes, de fruits et de graines. Cette conférence vous permettra de vous familiariser avec les abeilles sauvages et leur mode de vie, mais également de découvrir ce que nous pouvons faire pour les préserver et les accueillir dans nos parcs, jardins et potagers. Conférence animée par Serge Gadoum de l’Office Pour les Insectes et leur Environnement, Emmanuel Vidal de l’Association des Entomologistes de Picardie, et Jean-Luc Hercent du Parc naturel régional.

En plus de la conférence, une exposition sur les abeilles sauvages vous sera proposée.

Lieu et horaire de RDV : 9h45 à Orry-la-Ville, Maison du Parc (48 Rue d’Hérivaux).

 

        2. Chantier nature à Béthisy Saint Pierre

 

 

Communauté de communes du pays de Valois : Deux sorties intéressantes

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie

Repost0
4 novembre 2019 1 04 /11 /novembre /2019 13:20

.
Madame, Monsieur,
.
Vous êtes adhérents ou non de l’Association Crépy Environnement et Qualité de la Vie et vous êtes cordialement invités à l’Assemblée Générale qui se tiendra Espace Rameau, au-dessus de la bibliothèque, avenue Kennedy le Vendredi 22 novembre 2019 à 21h à Crépy en Valois au sujet du :
.
- Rapport moral ;
- Rapport d’activités (Maison médicale et centre de santé, pont St Ladre à Crépy en Valois – Le marché du dimanche - Les déchets d’Ile de France et le département de l’Oise – La société KUBOTA – L’agrandissement de la zone commerciale – SCOT du Pays de Valois – Bois du Roi - nuisances aériennes, etc…) ;
- Rapport financier. 
.
Vous aurez un tour d’horizon des évènements marquants qui se sont déroulés au pays de Valois et à Crépy en Valois tout au long de l’année écoulée et qui concernent la défense de l’environnement, la préservation du cadre vie et de la qualité de vie des habitants de la communauté de communes.
.
Toutes ces informations ont été développées sur notre blog.
.
Un pot de l’amitié vous sera offert à la fin de la réunion.
.
Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

L'Espace Rameau à Crépy en Valois - Avenue Kennedy

L'Espace Rameau à Crépy en Valois - Avenue Kennedy

Repost0
14 octobre 2019 1 14 /10 /octobre /2019 16:32

.

16 communes du département de l’Oise sont sélectionnées pour recevoir une partie des 45 millions de tonnes des déchets du bâtiment dont l’Installation de Stockage de Déchets Non dangereux de Crépy en Valois comme indiqué sur la carte ci-dessous.

Notre association voudrait connaître le tonnage prévu et donc le pourcentage de déchets de la Société du Grand Paris que pourrait recevoir l’ISDND de notre ville.

.

Ces déchets du bâtiment seraient transportés par camions et notre crainte est que ces poids lourds empruntent d’une façon anarchique les différentes rues de notre ville, par exemple l’avenue Kennedy, l’avenue Pasteur, comme c’est déjà le cas actuellement.

Un plan de circulation devra être établi pour empêcher à tout prix l’invasion de notre cité par une multitude de camions transportant des déchets en provenance de l’Ile de France.

.

De plus, au vu du nombre restreint d’employés travaillant sur l’ISDND de Crépy en Valois, Ceux-ci pourront-ils trier, contrôler la non dangerosité des déchets apportés d’Ile de France (matières amiantés, terres polluées) ?

Les réponses fournies par les responsables de SGP aux questions posées par les élus du conseil départemental de l’Oise ne sont pas de nature à rassurer les habitants du département et notamment ceux du pays de Valois.

Mettre toujours en exergue les contreparties économiques, encore à prouver, face aux risques de nuisances sonores et de pollution n’est plus une raison suffisante pour fermer les yeux et laisser faire.

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie

Communauté de Communes du pays de Valois : Une invasion de Crépy en Valois par des camions de déchets ?

Repost0
10 octobre 2019 4 10 /10 /octobre /2019 09:58

..

Une commission de suivi présidée par le sous-préfet de Senlis, et à laquelle participent 2 membres du bureau directeur de notre association, se réunit chaque année au siège de l’ISDND de Crépy en Valois.

Cette année nous n’avons toujours pas reçu d’invitation. Nous nous permettons donc de publier le compte-rendu d’activité de 2018.

.

  1. Présentation

Le site est ouvert du lundi au jeudi de 06h30 à 14h45 et le  

         Vendredi de 06h30 à 13h45.

.

L’équipe est constituée de 5 personnes : 

Un chef de centre, un attaché d’exploitation, un agent administratif et trois conducteurs d’engins polyvalents

.

Les engins présents sur le site se composent :

Un compacteur à déchets BOMAG 972RB-2, un compacteur à déchets BOMAG 772RB-2, une chargeuse CATERPILLAR 963 C, un tracteur agricole pour l’arrosage des pistes et l’utilisation du produit anti-odeur, une tonne à lisier, une saleuse rotative.

.

2.Exploitation

L’exploitation est réalisée par alvéoles successives. Les casiers sont séparés par des digues qui assurent l’indépendance hydraulique de chacun des casiers. Un stock de 500 m3 de matériaux inertes, distinct de celui destiné à la lutte contre l’incendie (stock de 500 m3), est en permanence assuré. Ces matériaux sont utilisés pour la couverture journalière des déchets. Les déchets sont déchargés à partir d’un quai, puis repris jusqu'à la zone d’exploitation. Ils sont ensuite étalés et compactés en couches successives. Un recouvrement de la zone avec des matériaux inertes (terre issue des matériaux du site ou gravats) est réalisé en fin de journée afin de prévenir les odeurs et les envols. Depuis le 3 décembre 2018, l’exploitation a lieu sur le casier 3D1.

.

2.1Déchets admis :

Les déchets qui peuvent être déposés dans cette installation de stockage de déchets non dangereux sont les déchets municipaux et les déchets non dangereux de toute autre origine.

.

2.2Déchets interdits

Les déchets qui ne peuvent pas être admis dans cette installation de stockage de déchets non dangereux sont : 

  • Les déchets dangereux définis par l'annexe II de l'article R541-8 du code de l'environnement ; 
  • Les déchets d'activités de soins et assimilés à risques infectieux ;
  • Les substances chimiques non identifiées et/ou nouvelles qui proviennent d'activités de recherche et de développement ou d'enseignement et dont les effets sur l'homme et/ou sur l'environnement ne sont pas connus (par exemple : déchets de laboratoires, etc.) ; 
  • Les déchets radioactifs, c'est-à-dire toute substance qui contient un ou plusieurs radio nucléides dont l'activité ou la concentration ne peut être négligée du point de vue de la radioprotection ; 
  • Les déchets contenant plus de 50 mg/kg de PCB ; 
  • Les déchets d'emballages visés par les articles R543-65 à R543-72 du code de l'environnement ;
  • Les déchets qui, dans les conditions de mise en décharge, sont explosibles, corrosifs, comburants, facilement inflammables ou inflammables, conformément aux définitions de l'annexe I de l'article R5418 du code de l'environnement ;
  • Les déchets dangereux des ménages collectés séparément ;  les déchets liquides (tout déchet sous forme liquide, notamment les eaux usées, à l'exclusion des boues) ou dont la siccité est inférieure à 30 % ;  
  • Les pneumatiques usagés.

.

3.Admission

 Avant admission des déchets, le producteur fournit une Fiche d’Information Préalable (FIP) indiquant notamment la nature et la provenance du déchet ainsi que l’identité du producteur et du transporteur.  Sur la base de cette information, le déchet est accepté ou non. Si la nature du déchet le nécessite, des analyses physico-chimiques complémentaires sont effectuées (caractérisation de base) et un Certificat d’Acceptation Préalable (CAP) est émis. Les FIP et les CAP sont conservés sur le site et renouvelés tous les ans.

 .

Toute admission de déchets sur le site est strictement contrôlée. Un premier contrôle est effectué au poste d’accueil situé immédiatement après le portail d’entrée. Il est équipé d’un pont bascule de 50 tonnes. Le passage des apports par ce poste est obligatoire. Un contrôle de la non-radioactivité est également réalisé par l’intermédiaire d’un portique de détection fonctionnant en continu.

Au poste de contrôle, l’agent d’accueil vérifie qu’il possède :

  • La Fiche d’information Préalable (FIP) et le Certificat d’Acceptation (CAP) le cas échéant correspondant au déchet ;
  • Le protocole de déchargement signé de la société effectuant le transport où sont consignées les règles de sécurité à respecter pour le déchargement des déchets.

.

A chaque pesée, l’agent enregistre les données suivantes :

  • Le tonnage et nature des apports ;
  • La raison sociale et adresse de l’établissement producteur ;
  • La raison sociale etl’ adresse du transporteur ;
  • Le numéro d’immatriculation du véhicule ;
  • La date et l’heure d’arrivée.

 .

En cas de non-conformité (administrative ou nature des déchets), le véhicule est refusé et ce refus est consigné sur un registre, selon une procédure réglementaire. Ce refus peut être total ou partiel.

.

4.Contrôle au déchargement

Un deuxième contrôle est effectué au quai de déchargement par le chauffeur du compacteur et l’agent de quai. En cas de non-conformité, les déchets sont rechargés dans le camion et retournés au producteur ou réorientés vers un centre de traitement adapté.

.

5.Les tonnages traités et origine des déchets

En 2018, le tonnage de déchets réceptionné est de 107 861,15 tonnes et le vide de fouille disponible restant au 1er janvier 2019 est de 615 000 m3

Des matériaux inertes ont également été admis sur le site pour les besoins d’exploitation :

  • Matériaux pour quai, pistes et couverture finale des zones exploitées (35 345,97 tonnes de gravats et terres) ;
  • Terres Polluées pour la couverture journalière (9 827,66 tonnes).

.

6.Surveillance environnementale

Les prélèvements et les analyses sont réalisées par le laboratoire SOCOR (accrédité COFRAC et agréé par le Ministère de l’Environnement) conformément aux dispositions de l’Arrêté Préfectoral.

.

6.1.Contexte géologique et hydrogéologique

 Le site n’est pas implanté dans un périmètre de protection de captage AEP et aucun captage ne présente de sensibilité notable.

Les ouvrages de captage AEP les plus proches sont :

  • Gondreville (situé à environ 3,6 km à l’Est). Les aquifères captés sont les Calcaires grossiers du Lutétien et les Sables du Cuisien ;
  • Lévignen (situé à environ 3,6 km au Sud). L’aquifère capté sont les Calcaires grossiers du Lutétien ;
  • Il existe également un captage industriel à Russy-Bemont (situé à environ 5 km au Nord-Est). Les aquifères captés sont les Calcaires grossiers du Lutétien et les Sables du Cuisien.

Les captages AEP de Gondreville et Lévignen sont tous les deux situés en amont hydraulique du site. Ils ne sont pas sous l’influence de ce dernier. Le captage de Russy-Bemont n’est pas un captage AEP collectif. Il est situé à 5 km en aval latéral très indirect du site.

.

6.2.Surveillance de la qualité des eaux de la nappe

La nappe des Calcaires Grossiers du Lutécien est suivie dorénavant par un dispositif de contrôle constitué de 6 piézomètres. Le réseau de piézomètre a été complété par un nouvel ouvrage réalisé en juin 2011.

  •  Pz 2, 3 et 4 implantés en amont hydraulique ;
  •  Pz 1,5 et 6 implantés en aval.

.

Les paramètres suivants sont analysés semestriellement sur chacun des piézomètres : 

  • pH, potentiel d'oxydoréduction, résistivité, C.O.T., Cl et NH4+.  
  • Les métaux lourds, les HAP, les BTEX et les hydrocarbures totaux depuis 2011.   

Tous les quatre ans, il est procédé à l'analyse complète des paramètres mesurés lors de l'analyse de référence.

.

La dernière analyse de référence a été effectuée en juin 2015. La qualité des eaux souterraines est stable et globalement bonne à très bonne par rapport au Système Évaluation de la Qualité des eaux souterraines pour la production d’eau potable. Au niveau du piézomètre PZ5, des teneurs en COT, fer, benzène, ammonium et conductivité, plus élevées que la limite de qualité des eaux destinées à la consommation humaine, ont été trouvé en juin et en décembre 2018. Le piézomètre 5 est situé en bordure de l’ancienne zone de stockage. La réalisation du PZ6, a permis de montrer que ces teneurs s’atténuent rapidement en périphérie du site.

.

6.3 Surveillance de la qualité des rejets d’eaux pluviales intérieures au site

Les eaux intérieures au site qui ne sont pas rentrées en contact avec les déchets sont collectées à l’aide de fossés périphériques, transitant dans un premier bassin tampon amont de 3 000 m3 avant de se rejeter dans un bassin Aval de 5 860 m3 connecté à une zone d’infiltration de 3 270 m3. Les eaux de voirie de l’accès poids lourds depuis la RD 25 transitent avant rejet par 2 séparateurs à hydrocarbures qui sont analysés semestriellement.

Des analyses sont effectuées semestriellement par le laboratoire agréé sur les eaux stockées dans le bassin de contrôle.

Les rejets des débourbeurs déshuileurs sont également analysés semestriellement.

L’ensemble des analyses réalisées sur le bassin des eaux de ruissellement ou les séparateurs à hydrocarbures n’a révélé aucune non-conformité.

.

7. GESTION DU BIOGAZ

Le site compte 87 puits de captage de biogaz interconnectés par un réseau relié à une torchère et une unité de valorisation électrique. Une moyenne de 292 Nm3/h de biogaz à 50% de méthane a ainsi été captée sur le site.

Le site dispose d’une installation de valorisation du biogaz : un moteur de puissance de 1000 kWh équipé d’une unité de cogénération opérationnel depuis le 08/12/2017.

.

Le volume de gaz valorisé du 01/01/2018 au 31/12/2018 est de 2 125 254 Nm3 à 50% de CH4 ce qui correspond à une production de 3 710 929 kWh électrique injecté sur le réseau ErDF, ainsi que 3 582 770 kWh thermique, pour le moteur de 1000 kWh.

Une torchère de type GG d’une capacité maximale de 1000 Nm3/h à 50% de méthane permet de traiter le biogaz en excès ou en cas d’arrêts techniques.

.

 Le volume de biogaz brûlé en 2018 est de 226 952 Nm3 à 50% de méthane.

 Le taux de valorisation du biogaz sur le site de Crépy en Valois en 2018 est de 89,6 %.

Le relevé annuel réalisé sur la qualité du biogaz et le contrôle de la qualité du biogaz et des rejets atmosphériques de la torchère et du moteur ont été effectués le 13 juillet 2018 par la Société APAVE.

Aucune non-conformité aux critères fixés par l’arrêté préfectoral n’a été relevée sur les rejets du moteur de valorisation et de la torchère. 

.

8.GESTION DES LIXIVIATS

La récupération des lixiviats se fait par pompage dans les puits des casiers 1 – 2 et 3 permettant d’atteindre le point bas de chacun de ces casiers. Les lixiviats sont stockés dans un bassin d’homogénéisation et traités in situ par une plateforme mobile de traitement des lixiviats ou dirigés vers une station d’épuration industrielle externe SUEZ WTS à Villers Saint Paul ou Trosly Breuil.

Au cours de l’année 2018, 9 228 m3 de lixiviats ont été traités.

Bioréacteur

210 m3 sont recirculés par le bioréacteur sur l’année 2018.

.

9.CONTRÔLES - VISITES – QUALITE ET ENVIRONNEMENT

Les déchets non-conformes sont principalement : des pneus, des bouteilles de gaz, des batteries, écrans, poutres et des pots de peinture.

Ces déchets sont refusés puis rechargés ou mis à l’écart afin d’être traités dans une filière agréée.

Sur l’année 2018, aucun déclenchement du portique radioactivité ne s’est produit.

.

Dans le cadre du partenariat scientifique, l’action concertée entre les experts du Muséum et le personnel de SUEZ R&V permet d’analyser la biodiversité existante et de bâtir un programme de gestion des sites approprié, pour en promouvoir le développement.

 .

Les objectifs recherchés sont :

  • La préservation des habitats et des espèces d’intérêt patrimonial ;
  • La préservation et création de milieux humides temporaires et permanents ;
  • Le maintien et extension des zones à pelouse sèche calcicole ;
  • L’inscription à l’inventaire ZNIEFF.

 .

Notre plan d’actions se structure autour des axes suivants :  

- La préservation d’habitats d’intérêt patrimonial ;

- Eviter la perturbation des zones humides temporaires en limite ouest et création d’habitats analogues si possible ;

- Pelouse sèche : fauche avec exportation ou pâturage et étudier la faisabilité de ces opérations.

 .

 Préservation des espèces animales et végétales : 

- Par la préservation et extension des habitats favorables à la nidification et/ou à l’alimentation des espèces patrimoniales identifiées ;

- Par la localisation, le suivi et la mise en place des mesures de gestion appropriées à la préservation du milieu.

 - Entretien des espaces naturel et des zones humides en dehors des périodes de reproduction de la faune sauvage (mise à part pour les réseaux et les zones techniques) ;

 - Maintien de zones à broyage bi-annuel ;

-  Maintien de zones de friches qui seront gérées avec une fauche tardive quinquennale ;

-  Maintien de l’entretien fréquent au niveau des zones colonisées par des espèces invasives et des adventices des cultures ;

-  Maintien d’arbres morts (hormis si un risque pour la sécurité est mis en évidence) et pas de gestion sylvicole des zones boisées ;

-  Dans la mesure du possible, entretien des fossés de drainage des eaux limité et hors périodes de reproduction de la faune sauvage.

-  Mise en place de ruches d’abeilles sur le site, exploitées par un apiculteur extérieur depuis le 21/07/2015 ;

-  Mise en place de moutons de pâturage sur le casier 0, géré par la société Jardin Décor depuis octobre 2017.

 

10.TRAVAUX

Travaux de réalisation de tranchées pour bioréacteur et dégazage à l’avancement

Quatre nouvelles tranchées intermédiaires de biogaz ont été mise en place au niveau du casier 3C2.

Mise en place d’une cuve de réinjection pour les casiers 3A, 3B et 3C

Cette cuve a été installée durant l’été et permet de recirculer les lixiviats afin d’augmenter la dégradation du massif de déchets. Deux nouvelles tranchées de recirculation ont été mise en place courant du 2ème trimestre 2018 sur le casier 3C2.

.

Le système de management qualité-sécurité-environnement mis en place sur le site est certifié ISO 14 001 depuis de nombreuses années et ISO 9001 depuis 6 ans. Ces normes concernent le management environnemental et le management de la qualité, elles reposent sur le principe d'amélioration continue de la performance environnementale par la maîtrise des impacts liés à l'activité.

.

Le Bureau VERITAS a audité le système de management intégré QSE sur le site le 14 mars 2017 et a renouvelé les certificats ISO 14 001 et ISO 9001.

.

Les principaux objectifs de ce système de management en 2018 sont toujours :

  •  Protéger la santé et assurer la sécurité des collaborateurs ;
  • Préserver l’environnement et lutter contre le changement climatique ;
  • Garantir la qualité de service et la satisfaction de nos clients
  • Renforcer les relations sociales ;
  • Pérenniser la rentabilité ;
  • Intégrer les évolutions des référentiels ISO 9001 et ISO 14001.

.

11.Perspectives 2019

Le captage du biogaz à l’avancée sera poursuivi au fur et à mesure de l’exploitation.

Le système de réinjection des lixiviats sur les casiers 1, 3A, 3B et 3C sera automatisé courant 2019.

L’exploitation se poursuit sur le casier 3C. Une attention particulière sera apportée aux problèmes d’envols qui peuvent survenir au niveau de la piste d’accès des camions.

L’équipement de dégazage sera implanté au plus tôt ainsi que le raccordement au réseau de dégazage des zones en exploitation.

Les zones non exploitées feront l’objet d’une couverture temporaire renforcée.

La surface en exploitation sera réduite autant que possible

Le bioréacteur sera géré de manière à apporter une humidité permettant une dégradation optimale du massif de déchets.

.

Le rapport d’activité 2018 nous a été fourni par la société Suez au titre de membre de la Commission de Suivi du Site.

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

 

 

L'Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux à Crépy en Valois

L'Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux à Crépy en Valois

Repost0
6 octobre 2019 7 06 /10 /octobre /2019 08:46

.

Après la pollution du parc de Géresme de Crépy en Valois avec des conséquences désastreuses sur la faune aquatique (la disparition de plus de 1600 poissons), la mairie a distribué aux habitants de la ville un flyer intitulé « Tout savoir sur l’épisode de pollution ».

Heureusement les animaux, les oiseaux (oies, canards et poules d’eau et autres espèces)) sont sortis, semble-t-il, indemnes de cette pollution.

Comme tous les habitants de notre ville et des environs, nous sommes très attachés à la pérennité de cet espace de verdure et à la bonne santé de la flore et de la faune présentes.

.

Une réunion a eu lieu le 3 juillet 2019 en mairie pour rechercher les solutions permettant de redonner vie à l’étang.

Dommage que notre association et le Regroupement des Organismes de Sauvegarde de l’Oise (Le ROSO), parties civiles dans les plaintes déposées contre le pollueur, n’aient pas été invitées.   

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie

.

 

Communauté de communes du pays de Valois : Après la pollution du parc de Géresme, quelles solutions pour restaurer l’étang
Communauté de communes du pays de Valois : Après la pollution du parc de Géresme, quelles solutions pour restaurer l’étang
Communauté de communes du pays de Valois : Après la pollution du parc de Géresme, quelles solutions pour restaurer l’étang
Communauté de communes du pays de Valois : Après la pollution du parc de Géresme, quelles solutions pour restaurer l’étang
Repost0
26 septembre 2019 4 26 /09 /septembre /2019 10:21
  1. L’effrondrement partiel de la collégiale St Thomas

Plus de 1 000 000 d’euros, couverts à 80% par des subventions, seront dépensés en urgence pour la consolidation et le déblaiement de la collégial St Thomas. Après la mise en sécurité et une inspection approfondie du monument sinistré, Etienne Poncelet, l’architecte en chef chargé des monuments classés des Hauts de France invité au Conseil municipal du 11 septembre 2019, pourra proposer plusieurs scénarios, évaluer la durée et la nature des travaux à réaliser et estimer le prix des réparations. (Plusieurs millions d’euros certainement).

Les pierres tombées et récupérées seront réutilisées.

La municipalité lancera prochainement une souscription avec l’aide de la Fondation de France.

.

Le manque d’entretien, le réchauffement climatique pourraient être à l’origine de l’écroulement d’une partie de l’édifice. La mairie avait déjà averti maintes fois les bâtiments de France de l’état inquiétant du monument. De plus la mairie ne peut pas entamer de travaux sans l’accord des bâtiments de France. Les architectes de ce service, maîtres d’œuvre, désignent les entreprises chargées des travaux d’entretien et de réparation.

.

Ci-dessous le flyer distribué par la mairie de Crépy en Valois.

.

2.Le Conseil communautaire du pays de Valois

Monsieur Fortier, maire de Crépy en Valois et vice-président de la Communauté de Communes du pays de Valois, nous a informé que le dossier du service de santé ne sera pas mis à l’ordre du jour du prochain Conseil communautaire du pays de Valois, celui du jeudi 26 septembre 2019.

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie

Communauté de communes du pays de Valois : Des précisions complémentaires sur l’effrondrement partiel de la collégiale St Thomas
Communauté de communes du pays de Valois : Des précisions complémentaires sur l’effrondrement partiel de la collégiale St Thomas
Communauté de communes du pays de Valois : Des précisions complémentaires sur l’effrondrement partiel de la collégiale St Thomas
Communauté de communes du pays de Valois : Des précisions complémentaires sur l’effrondrement partiel de la collégiale St Thomas

Repost0
13 septembre 2019 5 13 /09 /septembre /2019 10:26

.

Notre association a les mêmes préoccupations que l’AP3F, c’est-à-dire la préservation de l’intégrité du Parc Naturel Régional –Oise – Pays de France et une vision à long terme.

Nous mettons donc en ligne, cet article de l’AP3F (Union des Amis du Parc Naturel Régional Oise Pays de France et de ses Trois Forêts).

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie

.

 

Les 4 mois pendant lesquels les communes étaient invitées à voter touche à sa fin le 20 septembre.

La période estivale ne nous a pas facilité la tâche et n’était pas propice à mobiliser les élus et la population sur cet enjeu crucial.

 

Quelle est la situation à ce jour (6 septembre) :

Sur les 59 communes actuelles du PNR appelées à renouveler leur adhésion à la charte, 36 ont voté favorablement.

19 communes doivent encore voter avant la date ultime du 20 septembre. En dépit des hésitations, voire de quelques mouvements d’humeurs qu’il ne faut pas sous-estimer, souhaitons qu’il n’y ait pas de mauvaises surprises toujours possibles et qu’aucune ne manque à l’appel.

Il s’agit de Beaurepaire, Pont-Ste-Maxence, Pontpoint, Fleurines, Ognon-Villers St Frambourg, Brasseuse, Barbery,  Rully, Aumont en Halatte, Apremont, Courteuil, Senlis, Fontaine-Chaalis, Thiers sur Thève, Coye-la-Forêt, Chantilly, Lamorlaye, Villers-le-Sec.

 

Les bonnes surprises viendront-elles de Chamant et de Mortefontaine qui veulent quitter le Parc ? Rien n’est moins sûr ! Leurs adhésions sont essentielles alors qu’elles sont membres des communautés de Sud-Oise et de l’Aire Cantilienne elles-mêmes favorables au parc. Mortefontaine, dans la torpeur de l’été, a même déjà voté contre mais pourrait se raviser grâce à la mobilisation de ses habitants !

On espère un sursaut de clairvoyance pour ces deux communes emblématiques et fondatrices du PNR en 2004 qui, sans elles, perdrait en cohésion.

 

Epinay-Champlâtreux qui veut une carrière de stockage des déchets du grand-Paris, en plein corridor biologique, n’est pas donnée favorable.

Baron a voté contre ! (Partiellement dans le PNR, Baron était invitée à y rentrer complètement dans le nouveau projet… Position regrettable et pas vraiment motivée).

 

Sur les 27 communes pouvant rejoindre le parc, la situation est très décevante dans l’Oise. A noter que les communes du Valois, sauf Auger-St-Vincent et Nanteuil-le-Haudouin et, nous espérons, Fresnoy-le-Luat et Trumilly, regardent ailleurs, se croyant probablement à l’abri. Celles de la vallée de l’Automne, sauf St-Vaast-de Longmont n’adhèrent pas, suivant en cela l’injonction de l’agglomération de la région de Compiègne.

En revanche, l’adhésion des nouvelles communes du Val d’Oise, qui ont bien compris les enjeux, ont voté majoritairement pour adhérer au PNR. Beaumont, Nerville et Chauvry doivent encore se prononcer.

 

Durant cet été, votre association aura fait le maximum pour écouter et convaincre : Rendez-vous avec les maires, tracts, réunions, rencontre avec les habitants. Beaucoup de ressentis et des critiques de certains élus ont été exprimés qui devront être entendus et disséqués. De la part de la population, il y a des attentes qui se manifestent mais aussi beaucoup d’ignorance sur le rôle et les missions du PNR. A Méditer !

Nous aurons l’occasion dans les semaines à venir de faire le bilan de cette étape et d’en tirer les enseignements en attendant la suite du processus avec, nous l’espérons, le renouvellement du classement du Parc par l’Etat.

 

Dans l’immédiat, nous vous souhaitons une excellente fin d’été et une bonne rentrée et vous remercions de votre fidélité.

Rendez-vous en octobre pour les résultats officiels.

 

Le bureau de l’AP3F

 

Sur le site du PNR :

http://www.parc-oise-paysdefrance.fr

SOYONS PARC SPECIAL REVISION CHARTE PNR

ACTIONS du PNR PAR COMMUNE

 

Carte du parc régional Oise Pays de France révisée provisoirement

Carte du parc régional Oise Pays de France révisée provisoirement

Repost0
9 septembre 2019 1 09 /09 /septembre /2019 12:38

.

1.Le forum des associations

Le forum des associations s’est déroulé le samedi 07 septembre 2019, salle Gérard de Nerval à Crépy en Valois.

De nombreux visiteurs ont circulé devant les stands.

Les membres de notre association présents ont eu beaucoup de contacts, expliqué nos activités, distribué des flyers et reçu des adhésions.

Ci-dessous une photo de notre stand.

.

2.Le marché du dimanche à Crépy en Valois

La mairie propose d’installer des plaques de béton alvéolées sur l’espace vert à côté de la bibliothèque et un seul arbre serait coupé.

Notre position est celle évoquée dans un article précédent : Installer le marché rue Kennedy tout en permettant la circulation dans le quartier.

.

3. La santé dans le pays de Valois :

Quelques informations à ce sujet :

  • Vote du conseil municipal de Crépy en Valois sur la vente d’un terrain à la clinique St Côme ;
  • Séance publique à l’ordre du jour du conseil communautaire du pays de Valois sur la situation du service de santé dans notre région et les solutions possibles pour améliorer la qualité de ce service essentiel pour la population.

.

4.Le festival de la voie verte

La 2ème édition du Festival de la Voix Verte se tiendra le samedi 28 septembre 2019 entre l’ancienne Gare et la Maison des Associations, sur la Voie Verte, à Betz, de 12h à minuit.

Au programme de nombreux concerts tout le long de la Voie Verte.

Pour plus de renseignements sur le programme, cliquez sur le lien suivant :

https://www.cc-paysdevalois.fr/event/festival-de-la-voix-verte/

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie

 

Communauté de communes du pays de Valois : le forum des associations, le samedi 07.09.2019 à Crépy en Valois
Repost0
8 août 2019 4 08 /08 /août /2019 15:49

.

L’association Crépy environnement et qualité de la vie est adhérente au ROSO depuis 1976.

Actuellement 4 associations dont la nôtre et le ROSO ont déposé un recours auprès du tribunal administratif d’Amiens contre le schéma de cohérence territoriale (SCOT) du pays de Valois. Ce document permet l’installation d’une décharge à ciel ouvert dans le bois du roi, couloir écologique essentiel entre la forêt de Retz et la forêt d’Ermenonville.

Ce combat engagé depuis 2006 contre le projet de la société « Bois du Roi Paysagé », une hérésie, a été initié par l’association Valois environnement, bientôt rejointe par d’autres associations.

Nous avons relaté dans notre blog les différentes péripéties de ce long combat.

.

Ci-dessous un article du Parisien du 16 juin 2019 décrivant des activités importantes du ROSO.

.

Comité de rédaction de l’association de l’association Crépy environnement et qualité de la vie

Département de l’Oise : Les combats du ROSO (Le Regroupement des Organismes de Sauvegarde de l’Oise)
Département de l’Oise : Les combats du ROSO (Le Regroupement des Organismes de Sauvegarde de l’Oise)
Département de l’Oise : Les combats du ROSO (Le Regroupement des Organismes de Sauvegarde de l’Oise)
Repost0
2 août 2019 5 02 /08 /août /2019 10:30

.

En nous promenant en ville, dans les villages, dans les campagnes, nous trouverons de nombreux déchets jetés à terre (papiers, verres, bouteilles, canettes. C’est certainement un problème d’éducation. Pour mettre fin à ce gâchis et à cette pollution, un projet de loi pour une économie circulaire est attendu avec impatience.

.

1.Le recyclage du plastique

Il y a 2 ans le gouvernement annonçait que le cap de 100% de recyclage des déchets plastiques serait atteint d’ici 2025.

Un projet de loi pour une économie circulaire est attendu fin septembre pour une première lecture au Sénat. Il est prévu d’interdir les matériaux à usage unique et de mettre en place le recyclage de la totalité des plastiques d’ici 2025.

Si le tri est bien effectué, il sera possible de mettre sur le marché que des bouteilles plastiques exclusivement recyclées. Actuellement le plastique collecté ne représente que 57% de la production. Mais tout dépendra également de la concertation en cours entre les professionnels de la boisson et les collectivités locales puisque ces dernières ne veulent pas pâtir d’un nouveau dispositif incitatif : La consigne des bouteilles en plastique, en verre, des canettes mais d’autres emballages peuvent l’être également. Ce dispositif de valorisation des déchets se ferait surtout au profit des professionnels de la boisson.

En effet la consigne n’intégrera plus le système de la poubelle jaune dans lequel les collectivités locales ont beaucoup investi. Il faudra donc trouver le moyen de compenser ces ressources valorisables.

Un comité de pilotage de la consigne a été créé regroupant les producteurs, les distributeurs, les collecteurs, les recycleurs et les collectivités pour mettre en place un système de collectes des emballages qui ne lèsera personne

.

De plus, il est normal que les clients participant à l’effort du tri soient récompensés pour cette action par rapport aux inactifs et pollueurs.

.

2.Le traitement des plastiques non recyclables

Soprema une ETI de Strasbourg réalise le recyclage chimique des déchets plastique non recyclables en les transformant en mousse de polyuréthane de grande qualité pour ses panneaux d’isolation pour le bâtiment.

C’est une avancée dans l’économie circulaire après plusieurs années de recherche et de développement avec l’aide de l’Ademe, de CITEO et un investissement de 7 millions d’euros.

Les bouteilles en résine PET opaque, les barquettes en PET multicouches sont dorénavant recyclées dans une nouvelle usine située dans la zone industrielle du port autonome de Strasbourg.

Dans cette usine, les impuretés (colorants, additifs de toutes sortes, colle) sont filtrées puis incinérées. Le polyol, liquide vert, produit final est incorporé aux panneaux isolants à hauteur de 50% avec l’objectif d’atteindre 100%.

Au prix du marché et une capacité annuelle de 25.000 tonnes, l’entreprise s’affranchira à terme de sa dépendance à l’industrie pétrochimique.

.

3. La fibre optique à Crépy en Valois

L’opérateur SFR propose la fibre optique dans cette ville depuis juillet 2019.

Pour plus d’informations cliquez sur le lien suivant :

https://www.ariase.com/couverture/oise-60/crepy-en-valois

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

.

Les consignes actuelles de tri  du SMDO pour les emballages (Syndicat Mixte du Département de l’Oise)

Dans le bac jaune, on dépose uniquement les déchets ménagers recyclables. 
Tous les emballages en plastique, les cartons, les briques alimentaires et les emballages métalliques (acier, aluminium), ainsi que tous les papiers

.

Le verre

Dans les conteneurs à verre, on dépose uniquement les emballages recyclables en verre. Les bouteilles, les pots et les bocaux en verre, sans les bouchons, les capsules et les couvercles.

.

Malheureusement ces consignes ne sont pas toujours suivies.

Les déchetteries dans le département de l'Oise

Les déchetteries dans le département de l'Oise

Repost0

Présentation

  • : Crépy-en-Valois environnement
  •  Crépy-en-Valois environnement
  • : dédié à Crépy-en-Valois, à la communauté de communes du pays de Valois, à la préservation de l'environnement, du patrimoine historique et naturel ainsi que de la qualité de vie des habitants de la région
  • Contact

Comité De Rédaction De L'association

  • Crépy en valois environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement

Recherche

Crépy En Valois, Pays De Valois, Oise, Environnement, Nature, Ecologie, Actualités