http://www.crepy.crepy.environnement.over-blog.fr
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 13:09

 

019 

 

Mauvaise surprise en 2007 lorsque les habitants des lotissements du « vert village » et des « musiciens » reçoivent leur carte d’électeur : les bureaux de vote des circonscriptions 5 et 6 sont transférés du lycée d’études professionnelles Robert Desnos au centre technique municipal de la ville situé en pleine zone industrielle à quatre kilomètres aller-retour de leur lieu de résidence (la distance a été vérifiée). Un véhicule est obligatoire pour pouvoir voter.

Incompréhensible et dés les premières élections en 2007, les électeurs protestent auprès des responsables de ces bureaux de vote. Une réponse a été faite : le nombre d’habitations augmentera sensiblement dans cette zone. La mairie prévoit-elle la disparition de la zone industrielle dans un avenir proche ? Il est vrai qu’elle est actuellement  grignotée en périphérie et remplacée petit à petit par des habitations.

Certains électeurs excédés par des explications incompréhensibles ont téléphoné à la mairie et là ils ont reçus une réponse surprenante : c’est la sous- préfecture de Senlis qui organise l’emplacement des bureaux de vote de la ville de Crépy en Valois !

Evidemment coups de fils téléphoniques à Senlis et nouvelle réponse contradictoire : C’est bien la mairie de Crépy en Valois qui est responsable de l’organisation  et de la mise en place des bureaux de vote.

Enfin en 2010 la mairie a décidé d’installer les deux bureaux de vote dans la salle Irène Cruypenninck située à proximité du lycée Jean Monet et à  300 mètres des lieux de résidence des électeurs.

Quelle satisfaction de pouvoir rejoindre le bureau de vote à pieds. Les électeurs n’étaient pas au rendez vous en 2010 mais pour d’autres raisons.

 

 

Repost0
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 08:08

013

 

Un embouteillage en formation à la sortie du centre commercial

 

Les habitants du lotissement de la « Sablonnière » sont excédés par les difficultés qu’ils rencontrent lors de leurs déplacements les obligeant à emprunter la rue Henri Laroche.

Ils doivent se mêler aux automobilistes entrant ou sortant du mini centre commercial situé à proximité de leur lieu d’habitation.

Ce centre commercial est composé de sept commerces plus ou moins importants et malheureusement il n’existe qu’un seul point d’entrée et de sortie, provoquant souvent d’importants embouteillages.

Pour  atteindre la rue Laroche, l’attente peut s’avérer longue, les automobilistes devenus impatients forcent parfois le passage et des accidents  se sont déjà produits.

Un deuxième point d’entrée et de sortie du centre commercial est nécessaire pour désengorger la circulation et améliorer la sécurité des habitants de ce secteur de Crépy en Valois.

La rue Henri Laroche est devenue au fil du temps une voie encombrée et dangereuse,  parcourue par de nombreux poids lourds et d’innombrables véhicules légers. 

 

 

 

 

 

Repost0
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 13:31

058

Carte concernant le territoire d'intervention du SMVO et publiée sur le site de l'entité

 

 La  communauté de communes de la Basse Automne dont le siège se trouve à Verberie, a décidé de mettre en place une tarification individualisée des déchets ménagers. Cette collectivité  se trouve à l’intérieur d’une structure appelée « Syndicat Mixte de la Vallée de l’Oise (SMVO), chargée de la collecte et de la valorisation des déchets, créée le 25 avril 1996 et regroupant dés sa création 258 communes dans l’est de l’Oise dont la ville de Crépy en Valois.

Le poids des ordures sera calculé par un prestataire de services chargé de l’émission des factures  et de leur recouvrement (VEOLIA). « Les clients » payeront un forfait (un abonnement) non encore déterminé, plus le prix du kilogramme de déchets. Ce programme débutera en octobre 2010.

Actuellement le service est totalement fiscalisé par le système de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (Teom), assise sur les bases locatives de la taxe foncière. Un système injuste qui ne tient pas compte de la production individuelle de déchets.

La tarification incitative  a pour défaut majeure une mise en place coûteuse la première année et compliquée notamment en habitat collectif plus qu’en zone pavillonnaire.

Une autre difficulté peut se révéler désastreuse pour les budgets locaux du fait d’une grille tarifaire trop élevée. Les habitants décident de  vider leurs poubelles dans les décharges sauvages qui se seront  multipliées avec à la clef une perte de recette pour la municipalité et une pollution importante de l’environnement

Pour supprimer les effets pervers, il faut le cumul d’une partie de la Teom faisant office de partie fixe et d’une taxe individuelle incitative d’un montant modéré (Le résultat n’est pas certain).

Par ailleurs une bonne gestion de ce système sera basée sur une forte responsabilisation des usagers, encourageant le tri en amont et limitant les traitements des déchets en aval. Dans certaines communes le tonnage de déchets résiduels a été divisé par deux depuis une dizaine d’années.

A Crépy en Valois, commune dépendant de la communauté des communes du pays de Valois, le tri des ordures ménagères a été mis en place couplé à l’incinération d’une partie des déchets à Villers St Paul (transports par camions et par containers SNCF).

 L’incinération des déchets ménagers à Villers St Paul n’est pas actuellement le meilleur système de valorisation de ces produits issus de notre consommation. Ce procédé a coïncidé avec l’explosion de la Teom, laissant un mauvais souvenir aux habitants de la ville.

Cette expérimentation ciblée dans une communauté des communes voisine à celle dont dépend Crépy en Valois, ne préfigure t’elle pas un nouveau système de ramassage et de paiement des ordures ménagères  dans l’est du département de l’Oise, territoire dépendant du SMVO ?

Il faut noter que le grenelle de l’environnement prévoit la généralisation de ce système de tarification individualisée.

 

 

 

Repost0
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 17:19

033 

Le parking du lycée Jean Monnet

 

 

Dans le prolongement de notre dernier article il est nécessaire de faire mention d’un espace dangereux sur ce nouvel axe de circulation.

 

En effet  dés à présent une jonction est réalisée entre la rue de la sablonnière (longeant le collège Jean de La Fontaine), la rue des érables se terminant sur le parking du lycée Jean Monnet et la route de Lévignen. Un panneau indiquant une voie sans issue, placé au début de la rue des érables, est déjà malheureusement inutile.

 

La conjonction de la sortie des classes, l’arrivée des bus scolaires, la circulation des véhicules, présentent déjà un danger potentiel pour les lycéens et les autres piétons se déplaçant sur le parking.

 

Lorsque l’axe  rue Laroche – rue Racine sera mis en place, la circulation prendra encore plus d’ampleur et les déplacements des piétons sur le parking seront d’autant plus dangereux.

 

 

Repost0
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 12:58

Brique auto-isolanteBloc thermopierre

                         Brique auto isolante                                       Bloc thermopierre

 

 

Voici les caractéristiques de  certains matériaux et matériels utilisés pour réduire les consommations d’énergies et pour obtenir un certain confort dans l’habitat.

Pour être efficace, l’isolation concernera l’ensemble du bâtiment : sols, murs, toitures et planchers. Elle doit être placée le plus possible vers l’extérieur  pour ralentir le refroidissement des pièces d’habitation en hiver et leur réchauffement l’été en évitant le plus possible la formation de ponts thermiques à l’origine d’importantes déperditions de chaleur à la jonction des différentes parois. Plusieurs produits répondent à ces critères :

. La brique auto-isolante

Un matériau sain, d’origine minérale, durable et recyclable avec une capacité d’isolation deux fois supérieure à celle du bloc de béton classique type parpaing. Sa structure alvéolaire associée aux qualités naturelles de la terre cuite permet de réaliser des murs porteurs et isolants tout en assurant une bonne régulation thermique et la suppression de ponts thermiques. Cette brique est couramment utilisée dans une épaisseur standard de 37 cm mais nécessite la pose d’un isolant extérieur pour lui conférer des performances thermiques supérieures. Il existe des briques auto-isolantes d’une épaisseur de 50 cm ne nécessitant pas de rajout d’isolant.

 

. Le bloc thermopierre

 Un mélange d’eau, de sable, de chaux et d’air qui lui donne les caractéristiques d’une pierre et d’un isolant. Ce matériau totalement recyclable, composés d’éléments minéraux non volatils (comme la brique auto-isolante) est  très économe en énergie.

 

Les deux matériaux ne dégagent aucun composé organique volatil (COV) ni de fibres.

 

. Le bois

Ces éléments entrent dans la construction d’habitations traditionnelles mais actuellement  le bois est le matériau privilégié de l’habitat écologique (sain et naturel). Les constructions en bois atteignent en moyenne des valeurs d’isolation  de 30% supérieures aux maisons en parpaings ou en briques.

L’ossature en bois est la méthode la plus répandue actuellement.  Les éléments de parois, de planchers, des portes et fenêtres sont préfabriqués en usine  et montés sur le chantier.

Les produits nécessaires à la protection et à l’entretien du bois doivent être rigoureusement sélectionnés en fonction de leur impact sur l’environnement (exigez les éco labels et préférez les peintures se nettoyant à l’eau et celles dites naturelles).

Le comportement  du bois au feu est excellent. Il se consume lentement et ne dégage pas de fumées  toxiques. Pour qu’il soit vraiment un matériau écologique, le bois doit être issu de forêts gérées durablement.

Toutefois des renseignements sur le prix des maisons en bois auprès de constructeurs ayant pignon sur rue et sur les conditions de l’entretien sont nécessaires.

 

A savoir :

Le label « Nature Plus » garantit des matériaux de construction respectueux de l’environnement et sans risque pour la santé puisque 85% des matières premières sont renouvelables ou minérales.

Pour des renseignements supplémentaires sur la maison en bois, vous pouvez vous connecter sur le site : www.maison-bois.com.

 

A suivre…

 

Tadeusz LEWANDOWSKI

 

Repost0
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 19:50

 

CET Ormoy Villers

 

Le centre d'enfouissement technique se situera au niveau du lieudit "la sablonnière"

 

 

Notre association a reçu le vendredi 07 mai 2010 deux membres du bureau directeur de l’association Valois environnement  située à Ormoy Villers.

Il fut question du projet d’installation aux abords d’Ormoy Villers d’un Centre de Stockage de Déchets Ultimes (CSDU) de classe 2 équivalent au centre d’enfouissement technique de Crépy en Valois (CET) situé à 5 km.

Le dossier d’autorisation sera déposé pour le 4ème trimestre 2010. Ce centre d’enfouissement  recevra pendant une période de 30 ans des déchets produits par les chantiers du bâtiment et des travaux publics.

Ce projet se situera à 800 m des premières habitations du village, en bordure d’un site classé natura 2000, à l’intérieur du bois du Roi et surtout au dessus d’une nappe phréatique alimentant en eau potable plusieurs villes et villages.

En situation de routine, il est envisagé de traiter 300 000 tonnes de déchets par an provenant d’Ile de France et par la suite d’autres régions, triées sur place et dont la moitié sera enfouie.

Une noria de poids lourds encombrera les routes, provoquera des encombrements, une pollution atmosphérique et sonore.

Les sociétés PICHETA et COSSON associées à une filiale de COLAS ont présenté en catimini le projet aux seuls élus de Péroy les Gombries et d’Ormoy Villers, passant sous silence les nombreux désagréments et mettant en avant  la création d’emplois et la production d’électricité à partir de déchets industriels (procédé inédit).

L’Association  Valois Environnement a demandé de longue date une réunion publique pour débattre de ce sujet mais actuellement elle n’a reçu aucune réponse de la part des dirigeants des sociétés et des Pouvoirs Publics impliqués dans ce projet.

 

Repost0
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 10:21

 

001- Projet liaison ferroviaire

 

Le plan des 3 options publié dans la brochure de la cndp

 

 

La construction de la liaison ferroviaire reliant la ligne classique Amiens-Creil-Paris à la ligne grande vitesse nord (LGV) desservant le pôle Roissy Charles-de-Gaulle est en question. En Picardie, le débat est tranché. Ce chantier dont le coût initial  s’échelonne entre 155 et 275 millions d’euros est réclamé par les élus locaux qui refusent toujours que la capitale picarde ait été exclue il y a quinze ans du tracé de la LGV nord.

Cette injustice  sera supprimée par une connection directe entre Amiens, le réseau TGV et les autres métropoles régionales accessibles en moins de quatre heures.

Intérêt supplémentaire : la liaison, prévue pour 2020, placera  la gare de Creil à un quart d’heure à peine de Roissy où 15.000 picards se rendent quotidiennement pour travailler.

Deux  scénarios de desserte sont à l’étude. Le premier, basé  sur un service TGV avec sept trains par jour permettra de transporter quelque 1,6 millions de passagers par an. Le second associera TGV et TER avec une fréquentation prévue de 2,8 millions de passagers.

La jonction entre les deux lignes  se fera obligatoirement, selon trois options,  entre les communes de Survilliers, Louvres et Vémars, toutes situées dans le Val d’Oise. Des enjeux  en termes de paysages, d’environnement sont prévus.

Dossier stratégique pour les élus picards mais qui suscite une opposition farouche de ceux du Val d’Oise. Ces dernier craignent que sa réalisation  n’entraîne le report ; voire  l’annulation d’un autre chantier  très important pour le Nord parisien : la liaison  entre les RER B et D prévue pour faciliter l’accès des franciliens à ROISSY.

Un débat public est programmé en Picardie, Val d’Oise, Seine St Denis  et la Seine et Marne du 22 avril 2010 au 31 juillet 2010. La commission particulière du débat public (CNDP) est chargée de l’animation de ce débat. Pour plus de renseignements, vous pouvez vous connecter sur www.debatpublic-roissypicardie.org.

A Crépy en Valois ? Depuis début 2010  un service de cars est assuré tous les jours ouvrables de Crépy à Roissy de 03h55 à 22h20 avec quinze aller-retour ( départ place de la gare SNCF). Les rotations tombent à 10 aller-retour les samedis et dimanches de 03h55 à 21h17. Des correspondances avec les TER sont prévues . Les tarifs sont calculés à l’unité, à la semaine ou mensuellement.

Des brochures sont à la disposition du public au Conseil Général de l’Oise - rue St Lazare 60800 CREPY EN VALOIS. Vous pouvez également vous renseigner à la gare SNCF.

Tadeusz LEWANDOWSKI

 

 

Repost0
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 11:53

006 Axe de circulation

Un nouvel axe de circulation se met en place à Crépy en Valois

 

Le conseil municipal de la ville siégeant en mars 2010 a validé l’achat par la municipalité de 3546 m2 à la famille Vanier- Fortier dans le but de prolonger l’avenue des érables et de construire le chainon manquant à un nouvel axe transversal de circulation allant de l’avenue Henri Laroche à l’avenue Levallois -Perret D136 (route d’Ormoy).

Les rues qui composeront cette voie de circulation sont :

Henri Laroche,  érables, cèdres, Louis Couperin, Flaubert, Corneille, Racine. Plusieurs lotissements pavillonnaires ainsi traversés subiront une augmentation du trafic routier.

L’association reste attentive aux aménagements de cet axe de circulation, notamment le risque de percement du bois des justices et la construction d’une route permettant de rejoindre Ormoy par la D136. 

 

 

Repost0

Présentation

  • : Crépy-en-Valois environnement
  •  Crépy-en-Valois environnement
  • : dédié à Crépy-en-Valois, à la communauté de communes du pays de Valois, à la préservation de l'environnement, du patrimoine historique et naturel ainsi que de la qualité de vie des habitants de la région
  • Contact

Comité De Rédaction De L'association

  • Crépy en valois environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement

Recherche

Crépy En Valois, Pays De Valois, Oise, Environnement, Nature, Ecologie, Actualités