http://www.crepy.crepy.environnement.over-blog.fr
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 13:29

 

 

Logo association Crépy environnement et qualité -copie-1

 

 

Le bureau directeur de notre association présente ses meilleurs vœux pour l’année 2013 à tous ses adhérents, aux habitants de Crépy en Valois, à leurs familles et à leurs proches.

 

Les principales préoccupations de notre association pour l’année 2013 sont :

-      Que les promesses d’emplois ne s’évaporent pas ;

-      Que les habitants des quartiers sud de notre ville entendent plutôt  les chants des oiseaux que les vrombissements des réacteurs des avions volant à basse altitude ;

-      Que notre ville ne soit pas un no man’s land médical, les week-ends, les jours fériés et les nuits ;

-      Que le centre ville ne soit pas perturbé par les poids lourds ;

-      Que le bois du roi, lieu de promenade des habitants de notre région, ne se transforme pas en poubelle géante.

 

Bref que le développement économique rime avec la préservation du cadre de vie à Crépy en Valois et dans la région.

Repost0
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 13:58

 Centrale Verberie - SCOT4

 

 

Centrale Verberie - SCOT3

 

Centrale Verberie - SCOT2

 

Centrale Verberie -SCOT 1

Repost0
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 13:43

 

 

Conclusion 

Le site est adapté à l’activité.

Faible impact sur l’environnement.

Le risque d’accidents majeurs est maîtrisé. La propagation d’un accident majeur potentiel de la cellule 8C vers la cellule 8B est jugé modérée.

 

Crépy en Valois - Zone industrielle

                                           Crépy en Valois : Zone industrielle

 

 

A la suite de la réunion publique d’information, l’association Crépy environnement et qualité de la vie émet un avis favorable au projet d’extension de la zone de stockage de la société FM Logistic à Crépy en Valois.

 

Un écran thermique de 2 m de haut et de 40 m de longueur au nord et devant la rue du bois de Tillet adjacente au foncier de l’entreprise permettrait de limiter les risques d’un incendie généralisé ou dans plusieurs cellules. A étudier.

 

Notre association demande également que l’avancée du front urbain s’arrête au niveau des rues de Saint Germain et d’Alfred Sauvy (voir plan ci-dessus).

 

 

 

Il est dommage :

 

-      Que l’avis d’enquête publique n’ait pas été publié dans le mensuel « Crépy infos » ;

 

-      Que cette information ne soit pas apparue sur les tableaux électroniques installés dans la ville ;

 

-      Que l’adresse internet du site de la préfecture figurant sur l’avis d’enquête publique soit incomplète.

 

 

 

Cet article est un condensé des deux lettres que nous avons adressées au commissaire enquêteur.

 

 

 

 

FM Logistic Crépy - PPRT

 

 

Un périmètre de sécurité est ainsi déterminé avec plusieurs zones définissant des contraintes d’urbanisme. Dans ce dossier elles sont au nombre de 5 comme indiqué dans l’annexe aux servitudes (voir le plan) :

-      Zone 1, clôturée pour empêcher l’accès. Il est interdit de réaliser des ouvrages et des aménagements (infrastructures de transport) et des habitations légères habitées en permanence. Seules les projets d’extension liées à l’activité à l’origine du risque sont possibles ;

-      Zone 2. Les nouvelles constructions sont autorisées sauf les établissements recevant du public, difficilement évacuables. Les constructions doivent résister aux effets de surpression de 50 bars. Les surfaces vitrées fortement limitée ;

-      Zone 3. Les nouvelles constructions sont possibles excepté les établissements recevant du public, difficilement évacuables ;

-      Zone 4. La hauteur au faîtage des nouvelles habitations à usage d’habitation ou autres ne doit pas dépassée 15 mètres sauf pour des raisons techniques (cheminée, réservoir, pylônes, antennes, éoliennes) ;

-      Zone 5. La hauteur au faîtage ne doit pas dépasser 20 mètres pour toutes les constructions à usage d’habitation sauf pour des raisons techniques dénommées ci-dessus.

 

La structure « l’Usine à danses » se trouve rue Gustave Eiffel et le centre équestre à l’intérieur du bois.

 

 

 

 

 

Repost0
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 16:56
 
 
Une réunion publique s’est tenue à la mairie le samedi 08 décembre 2012 en présence d’élus locaux dont monsieur le maire, d’un représentant de FM Logistic et du commissaire enquêteur.
3 membres du bureau directeur de l’association Crépy environnement et qualité de la vie ont participé à cette réunion.
 
Le commissaire enquêteur à dévoilé le projet :
La société FM Logistic se trouve à Crépy en Valois depuis 1992. Elle emploie actuellement 350 personnes avec une capacité maximum de 650 collaborateurs. Demain 410 personnes y travailleront avec une capacité maximum de 750 collaborateurs.
Les entrepôts  actuellement d’une surface de 67.000 m2 et d’une capacité de 67.936 tonnes de marchandises passeront à 120.000 m2 et 116.416 tonnes de marchandises.
L’entreprise sera divisée en deux parties : une zone de stockage, CPN1 de 13 cellules et une nouvelle zone de stockage, CPN2 de 15 cellules.
Elle comporte également un garage, une station service, des locaux techniques (Salle de charge, chaufferie), 2 locaux sprinklers (arrosage automatique), des quais de chargement, des voies d’accès et de deux postes de garde.
 
L’activité de la société se répartie entre le transport, la manutention, l’entreposage, la gestion des commandes, le conditionnement des marchandises. L’organisation et les modes de stockage ne sont pas figés et peuvent évoluer suivant les clients.
Les entrepôts peuvent être contrôlés à tout moment par les inspecteurs de la DREAL au titre des installations classées pour la protection de l’environnement.
Le stockage de 200 tonnes minimum de produits inflammables comme les détergents, les parfums, les produits de toilette classe la société « SEVESO seuil haut » avec pour FM Logistic un plafond  maximum suivant les produits de 1100 tonnes, 1950 tonnes ou 3000 tonnes.
 
Servitudes et contraintes
Ce projet est compatible avec le PLU et le  PADD. Il n’y a pas de servitude d’utilité publique.
Un plan de circulation est recommandé par la mairie pour limiter le trafic en centre ville.
 
Etude d’impact sur l’environnement
Crépy en Valois est une ville entourée de sites boisés protégés (ZNIEF –ZICO). Aucun cours d’eau ne traverse la zone industrielle et il n’existe pas de point de captage d’eau.
Les seules pollutions atmosphérique et auditives se situe au niveau de la chaufferie et de la circulation des camions (200 poids lourds par jour actuellement, 300 demain).
Les premières maisons se situent à 300 m de la limite de propriété. L’établissement public le plus proche se trouve à 100 m de la propriété et 200 m de l’entrepôt le plus proche.
Notre association a fait remarquer l’existence de deux structures accueillant des enfants : « L’usine à danses » à 300 m de la limite de la propriété et le centre équestre à 400 m et une station service non loin de l’entreprise, rue du bois de Tillet.
Après cette étude, la DREAL a déterminé que le projet d’agrandissement de la zone de stockage aura un faible impact sur l’environnement.
 
Identification du potentiel de danger et analyse des risques
Méthode d’analyse des accidents survenus aux installations similaires et permettre d’identifier les risques liés aux activités de l’entreprise.
Identifier les risques externes (avions, transports) et d’origine naturelle (inondation, sismique par exemple).
Etudes de danger pour chaque cellule spécialisée et les éventuels effets thermiques, toxiques et de surpression. Certains mélanges  de produits sont évités.
Le principal risque de surpression est la chaufferie.  Aucun effet toxique au sol.
Les risques identifiés dans l’entrepôt CPN1 sont limités à l’enceinte.
Pour l’entrepôt CPN2 aucun effet hors du site sauf propagation d’un incendie  de la cellule 8C vers la cellule 8B qui pourraient entraîner des effets irréversibles.
Incendie généralisé hautement improbable avec l’explosion de la chaudière.
 
Organisation
Organiser et spécialiser les zones de stockage suivant les produits.
Mettre en place la prévention passive par l’installation de murs coupe-feu, de déflecteurs de non propagation et protéger les accès.
Mise en place de rampes de projection automatique d’eau (sprinklers), de ventilation et de détection de gaz (notamment de butane dans les aérosols). Ce processus d’alarme incendie automatique est couplé avec l’intervention humaine interne et le service incendie de la ville.
2 postes de garde et contrôle stricte de l’accès des camions et de leurs contenus. Surveillance anti-intrusion.
Interdiction stricte de fumer.
Formation obligatoire du personnel avec des exercices périodiques. Cadre responsable du service sécurité-incendie.
Deux bassins de rétention d’eau existeront : CPN1 de 4287 m3 et CPN2 de 3680 m3. Eaux polluées traités par une entreprise spécialisée.
(A suivre)
 
 
 
FM Logistic Crépy
                                        Crépy en Valois : FM Logistic zone industrielle
Repost0
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 11:08

 

 

Une réunion publique d’information, initiée par l’association « Valois environnement », s’est déroulée à Nanteuil le Haudoin le jeudi 06 décembre 2012 à la Maison du Temps Libre.

La salle était bien remplie. Des habitants de Nanteuil le Haudoin, d’Ormoy Villers, de Péroy les Gombries, de Crépy en Valois, de Lévignen, de Rouville, d’Auger St Vincent et même de Verberie étaient présents.

Des élus locaux assistaient également à la réunion ainsi que des journalistes de la presse et radio locales.

Les maires de Péroy les Gombries et d’Ormoy Villers n’ont pas daigné y assister, préférant adresser une lettre commune au président de l’association « Valois Environnement » dans laquelle ils faisaient l’éloge du projet  d’une décharge et d’une carrière au cœur du bois de roi, citant pêle-mêle la création d’une vingtaine d’emplois, le caractère « développement durable » de l’installation industrielle et une manne financière pour les communes.

Aucun représentant de la société Bois du Roi Paysager ne s’est déplacé.

 

Le président de l’association « Valois environnement » résuma l’historique du bois du roi et le vice-président donna des précisions sur le projet industriel dénommé pompeusement et hypocritement éco-pôle, étalé sur 43 hectares de landes et de forêt bientôt dévastées, dans un site classé (200 chênes abattus et destruction des landes à canules) :

-      Un centre de compostage ;

-      Un centre de traitement des terres polluées ;

-      Un centre de broyage avec un concasseur ;

-      Un centre de tri. 300.000 tonnes de détritus transportées annuellement dont 150.000 tonnes enfouies  (C.E.T de classe 2 avec une torchère) ;

-      Circulation quotidienne de 200 camions  sur la D136, remplis de divers déchets, de terres argileuses, de graviers pour combler l’excavation de la carrière ;

-      Un convoi ferroviaire par mois transportant des déchets.

La création d’une vingtaine d’emplois est largement surestimée puisqu’à Crépy en Valois, seul 6 emplois non locaux ont été crées.

La manne financière pour Ormoy Villers s’élèverait à hauteur de 50.000 euros par an au maximum, une goutte d’eau dans le budget communal et insignifiant au regard des inconvénients pour la population.

 

   

Bois du roi - Réunion publique-copie-1

 

 

 

Intervention de Monsieur Dalongeville, maire d’Auger Saint Vincent et farouche opposant à ce projet, fit part de son inquiétude sur les risques de pollution de la nappe phréatique alimentant en eau potable de nombreuses communes limitrophes dont Crépy en Valois. Le 5ème point de captage se trouve sur la commune d’Ormoy villers. 

 

 

Monsieur Male, président du R.O.S.O. prit la parole et précisa que le Conseil Scientifique régional du patrimoine naturel, organisme consultatif auprès du préfet a émit un avis défavorable.

 

Derrière la société dénommé « Bois du Roi Paysager » se cachent les sociétés PICHETA et COSSON, la Société Financière du Bois du Roi.  Sous le couvert d’un habillage pseudo écologique, c’est bien une opération industrielle polluante et financière qui se prépare.

 

Madame BATHO a également répondu à une lettre du R.O.S.O.

 

Dés le début il faut attaquer au tribunal administratif les 2 Plans locaux d’urbanisme, modifiés dans le seul but de préparer le terrain pour cette opération industrielle et financière. 

 

 

Monsieur Furet, conseiller général et membre du conseil municipal de Crépy en Valois, premier élu local opposé à ce projet, indiqua que l’aménagement de la D136 pour permettre la circulation des camions est un autre problème. Il ne doit pas être subventionné par les finances publiques et  les chemins d’accès communaux ne doivent pas disparaître au profit d’intérêts privés. Il révéla qu’il existait un projet d’une liaison ferroviaire pour le transport des détritus entre le port fluvial  de Longueil Sainte Marie et Ormoy Villers.

 

Il est inconcevable que la coulée verte partant de Mareuil sur Ourcq débouche sur une décharge à Ormoy villers. Une décharge n’est pas un site touristique.

 

Le président du Conseil Général est déjà informé de l’évolution du dossier. 

 

 

Le président de l’association « Pas de centrale en Basse Automne » déclara que ce dossier ressemblait à celui de la centrale de Verberie. Les promoteurs de ces projets ont décidé de supprimé deux biocorridors essentiels  pour le passage des grands animaux et importants pour la flore et la faune. Heureusement que le projet de la centrale de Verberie a du plomb dans l’aile. 

 

 

De nombreuses personnes posèrent des questions, s’interrogeaient sur le devenir du marché immobilier et sur toutes  les conséquences néfastes concernant  les communes limitrophes. 

 

 

La séance se termina avec la conviction de mettre la communication au centre de la bataille. Il ne faut pas laisser tomber la pression sur les promoteurs  et les élus locaux collaborant à ce projet.

 

4 représentants de l’association Crépy environnement et qualité de la vie ont participé à cette réunion.

 

 

 

 

Bois du roi 3

                                  Au coeur du bois du roi



 

Repost0
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 13:38

 

 

Centrale Verberie - OISE HEBDO

 

 

 

Pays de Valois : Verberie – Des interrogations sur la rentabilité de la centrale combiné gaz

 

EDF ne lève pas le pied sur ses investissements dans le gaz. Le PDG d’EDF, Henri Proglio, a inauguré, hier à Martigues (Bouches-du-Rhône), deux unités de production de gaz de 450 mégawatts (MW). L’une a été mise en service en août, l’autre le sera au début de l’an prochain.

 

Comprenant turbine à combustion et turbine à vapeur, ces deux cycles combinés gaz (CCG) se concrétisent à un moment où la rentabilité économique des centrales au gaz suscite des doutes. E.O.N. France vient d’annoncer l’annulation de son projet de CCG à Hornaing (Nord). Direct Energie n’a pas non plus levé l’option qui lui permettait d’acquérir le projet de centrale à gaz de l’autrichien Verbund à Pont-sur-Sambre (Nord) : Trop cher, a-t-il jugé pour l’instant. De fait, une demande  d’électricité atone et les cours comparés du gaz, de l’électricité ou du charbon ne sont pas favorables aux CCG. « Les cycles combinés gaz avaient un avantage compétitif en 2011, ils l’ont perdu en 2012 », note le gestionnaire du réseau RTE dans son dernier bilan prévisionnel.

 

Une rentabilité mise à mal.

La production des énergies renouvelables, prioritaires sur celle des CCG et dont les prix d’achat sont garantis, a aussi érodé leur modèle économique.

 

« Les CCG ont vu leur utilisation diminuer à 3.000 heures par an  alors que le seuil de rentabilité se situe davantage entre 4.000 heures et 6.000 heures par an », note le député David Habib, rapporteur pour avis des crédits 2013 du programme énergie. « GDF Suez a réalisé environ 1 milliard d’euros d’investissements au cours des dernières années, qui ne pourront pas être rentabilisés à court, voire à moyen terme », pointe-t-il.

 

A Landivisiau (Finistère), Direct Energie et Siemens ont remporté un appel d’offres pour créer un CCG, mais sa rentabilité est soutenue par une subvention de 40 millions d’euros.

 

(Source : extrait article de Véronique Le Billon – Les Echos du 13.11.2012).

 

La société GDF Suez, suivant les propos son PDG, a pris la décision de ne plus investir dans les centrales au gaz et au charbon en Europe. Elle investira plutôt dans les énergies renouvelables.

 

Repost0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 11:43

 

 

Depuis le 17 novembre, 2011 par alternance et suivant les vents, de nombreuses communes du sud de l’Oise, dont fait partie Crépy en Valois et d’autres communes de la CCPV, de l’Aisne et de la Seine et Marne sont survolées à basse altitude par les avions, tôt le matin et jusqu’à tard la nuit.

L’arrêté du 15 novembre 2011 du ministre de l’environnement du gouvernement précédent n’était rien d’autre qu’une opération de transfert de pollutions sonores vers d’autres populations, avec pour résultat une augmentation du nombre d’habitants franciliens et des départements périphériques de l’Ile de France (Oise – Aisne) touchés par les nuisances aériennes mais sans diminution réelle de l’impact sonore pour les zones précédemment survolées (- 3db au maximum, imperceptibles pour l’oreille). Cet arrêté se trouve en contradiction avec les recommandations du Grenelle de l’Environnement (Diminution de 50% du bruit perçu).

 

 

La modification des couloirs aériens induit un allongement de la distance parcourue par chaque avion lors de certaines phases d’approche,  entraînant une augmentation des pollutions atmosphériques (CO2, particules fines et autres polluants des moteurs d’avions) et une surconsommation de kérosène.  La Direction Générale de l’Aviation civile (DGAC) le reconnaît tout en maintenant les nouvelles procédures d’approche de l’aéroport de Roissy.

Ce décalage des vols aériens au-dessus de villes et de villages situés dans un environnement naturel de grande qualité ne peut que détruire la qualité de vie des habitants.

 

 

itinéraire bis des avions

 

                                   Itinéraire d'un avion de ligne survolant le sud de Crépy en Valois  

 

 

 

L’Organisation de l’aviation civile internationale (Oaci) représentant  191 états a un objectif de réduction de 10% des émissions de CO2 par une optimisation des trajectoires des avions. Avec cet arrêté ministériel, la France ne prend pas la bonne direction.

 

 

 

L’ONASA (association d’opposition aux nuisances aériennes dans la Seine et Marne et l’Aisne) et d’autres associations de l’Ile de France ont déposé le 10 mai 2011 un recours en annulation auprès du Conseil d’Etat contre l’arrêté du 15 novembre 2011 portant sur la modification de la circulation aérienne. L’association est défendue par le cabinet Huglo-Lepage qui représente sur ce même dossier auprès de la Haute Juridiction plusieurs autres associations.

 

 

 

Ce recours en annulation a pour objectif de contester la légalité de l’enquête publique étant donné l’avis réputé défavorable du commissaire enquêteur et des irrégularités de procédures manifestes. Ces arguments viennent appuyer le contentieux engagé auparavant par les autres associations opposées au même arrêté. Ce recours soulève en outre le problème de la conformité à la loi d’une enquête publique qui a délibérément omis de mentionner des communes alors qu’elles subiront des nuisances importantes et négligé de faire procéder à une étude environnementale dès lors que cette formalité est obligatoire quand un arrêté impacte une zone Natura 2000.

 

 

 

L’association Crépy environnement et qualité de la vie a bien conscience que l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle est un organisme pourvoyeur de nombreux emplois et que les retombées économiques se font ressentir dans le sud de l’Oise mais le cadre de vie, le calme de la campagne, sont également des éléments importants pour le développement de la ville de Crépy en Valois.

 

Pour l’instant seuls les quartiers sud de la ville sont concernés mais avec l’augmentation prévisible du nombre de passagers à Roissy, le centre ville risque d’être également  touché.

 

Des solutions existent comme l’atterrissage en descente continue mis en place à Londres pour un trafic comparable à celui de Roissy.

 

 

 

 

avion survolant Crépy n°2

                      Avion survolant à basse altitude les quartiers sud de Crépy en Valois

 

 

 

En résumé un handicap de plus pour la commune de Crépy en Valois.

 

 

 

Mauvaise nouvelle : Madame Batho, ministre de l’environnement du gouvernement actuel s’est empressé de signer un nouvel arrêté le 5 septembre 2012 dans le but de remplacer celui de Madame Kosciusko-Morizet et d’annuler ainsi tous les recours des associations auprès du Conseil d’Etat. Cet arrêté ne change rien sur le fond mais tente de légaliser le précédent arrêté qui présentait des irrégularités. Dans ces conditions les associations reformuleront un recours contre cet arrêté du mois de septembre 2012.

 

 

 

Décidément les ministres de l’environnement se suivent et se ressemblent. La défense de l’environnement et du cadre de vie des concitoyens ne semblent pas être leur première préoccupation.

 

 

 

Cet article a été écrit grâce aux informations prises sur le site de l’association ONASA.

 

 

 

 

 

Repost0
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 11:14

 

 

 

Bois du roi - Fédération chasse

 Bois du roi - Fédération chasse n°2

 

 

 

Au Moyen Age, les rois de France, avant de partir en guerre, faisaient appel au ban et à l’arrière ban de leurs vassaux à St Denis.

La société « Bois du roi et paysage »  fait de même avec l’irruption dans le débat, de la société départementale des chasseurs de l’Oise et de son président.

Celui-ci a dû survoler rapidement le dossier. Il se permet par la suite de qualifier la flore sans intérêt écologique, de piétiner allègrement le classement du bois de roi en zone d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF), de minimiser la circulation des poids lourds sur la D135, le défrichement des voies d’accès et les effets dévastateurs sur la faune. Il oublie de citer également les pollutions atmosphériques et sonores pour les habitants des communes limitrophes de ce projet.

Déjà au début des années 1990, les mesures de compensations mises en place après la fin de l’exploitation du site, furent bâclées.

Pourtant depuis plusieurs décennies, les chasseurs se targuent d’être des défenseurs de la biodiversité et des spécialistes de la gestion du gibier.

Le président de la fédération départementale des chasseurs de l’Oise ne voit pas d’inconvénient à ce que le bois du roi devienne une poubelle géante sillonnée journellement par des dizaines de camions transportant des tonnes de déchets d’Ile de France.

De plus, le motif de création de 23 emplois ne tient pas la route et est largement surestimé, puisque le centre d’enfouissement technique de Crépy en Valois n’a créé aucun emploi local (6 personnes travaillent actuellement sur le site).

Certaines personnes marchent sur la tête.

C’est incroyable qu’une fédération départementale de chasse soit d’accord pour la création d’une décharge au cœur d’un site classé.

 

Pour notre association le projet d’écopôle dans le bois du roi est synonyme de pôle de pollution. Il s’inscrit dans une logique mercantile.

 

 

Association Crépy environnement et de la qualité de la vie

 

CET Ormoy Villers

 

Repost0
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 11:30

 

Bois du roi - Tract n°2

 

 

 

 

Une réunion publique d’information se tiendra également le samedi 08 décembre 2012 à la mairie de Crépy en Valois avec la participation de représentants de la société FM Logistic et d’élus locaux. Cette réunion concerne la construction d’une zone de stockage supplémentaire pour entreposer des matériaux volatils et inflammables. Des emplois doivent être crées.

 

FM LOGISTIQUE 3

                           FM Logistic à Crépy en Valois - Zone de stockage supplémentaire

 

 

-      Que ce soit à Nanteuil le Haudoin pour l’opportunité ou non de l’installation d’une décharge et d’une carrière d’extraction de sable au cœur du bois du roi, site classé ;

 

-      Que ce soit à Crépy en Valois pour connaître les modalités et les conséquences de l’agrandissement des capacités de stockage de la société FM Logistic.

 

Venez participer et devenez acteur de la vie de votre cité et de votre région.

 

Tadeusz LEWANDOWSKI

 

Secrétaire-adjoint de l’association Crépy environnement et de la qualité de la vie

 

 

 

Repost0
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 11:45

 

 Un cadeau du ciel de Madame Nathalie Kosciusko-Morizet avant son départ. Les nuisances aériennes au-dessus de notre ville sont une réalité qui perturbe les habitants des quartiers sud surtout lorsque les vents d’ouest soufflent. Des associations comme ONASA, CIRENA, CNADR, DIRAP, etc, ont intenté une action en justice contre l’arrêté ministériel Kosciusko-Morizet du 15 novembre 2011 auprès du Conseil d’Etat, pour vices de formes et maintenant contre  celui signé le 5 septembre 2012 également en catimini par Madame Batho, nouvelle ministre de l’écologie, qui veut  tenter ainsi de légaliser les nouvelles procédures de décollages et d’approches des aéroports parisiens.

 

Le désert médical picard est mal vécu à Crépy en Valois. Les habitants de Crépy en Valois sont inquiets. Pas de permanence médicale, pas de SAMU après 19h00, les wek-end et les jours fériés. L’agence régionale de santé et les 32 médecins des 3 cantons se rejettent la balle et les centres d’urgences de Creil et de Compiègne sont embouteillés. Il ne faut surtout pas tomber malade la nuit ni les jours non ouvrables.

 



 

 

Maison médicale

                                        Maison médicale à Crépy en Valois

 

 

 

 

Un compte-rendu rapide sur les PLU de Péroy les Gombries et d’Ormoy-Villers autorisant l’implantation d’une décharge et d’une carrière d’extraction de sable au beau milieu du bois du roi, site remarquable pour sa faune et sa flore, classé natura 2000 et ZNIEF et cela, en contradiction avec les principes édictés dans le schéma de cohérence territoriale du pays de Valois (SCOT). Notre association est intervenue lors des enquêtes publiques et a participé à la manifestation de septembre 2012.

 

Le PLU de Péroy les Gombries est contesté devant le tribunal administratif par le ROSO, Picardie Nature, la SAFHEC et Valois environnement. L’enquête publique pour le PLU d’Ormoy Villers a été annulée pour pièces manquantes. Il faut dire que le commissaire enquêteur ne semblait pas bien maîtriser le dossier.

 

Mais rien n’est épargné au bois du roi puisque le gazoduc, d’une longueur de 500 km, appelé dans sa phase initiale les Hauts de France, de Dunkerque (Nord) à Cuvilly (Oise) puis dénommé l’Arc de Dierrey jusqu’à Voisines (Haute Marne), traversera le bois de part en part sur une largeur de 22 m.

 

 

 

 

Espace naturel sensible

                                          Le bois du roi : Espace naturel sensible

 

 

 

Des participants ont protesté contre le déménagement derrière la mairie  du boulodrome  situé près la salle Kindraich.

 

La mairie a également décidé la vente d’une parcelle de terrain à la société EURL BIZET TRANSPORTS, dans la zone industrielle, rue Blaise Pascal, pour une superficie de 3.255m2.

 

Notre association a participé au cours de l’année :

-      A la conférence de Dany Dietman sur la gestion des déchets ménagers ;

-      A la réunion du comité local d’information et de suivi du centre technique d’enfouissement des déchets de Crépy en Valois ;

-      Au forum des associations ;

-      A deux réunions semestrielles avec le maire ;

-      A l’assemblée générale et à la réunion annuelle du R.O.S.O. ;

-      A la visite de la société FM Logistic de Château-Thierry avec la mairie.

 

  

Zone industrielle - EURL BIZET TRANSPORTS

                   Zone industrielle - Terrain vendu à l'EURL BIZET TRANSPORTS

 

 

 

 

Le temps passa très vite et Yves Mouny n’a pas pu évoquer la fermeture de magasins dans le centre ville et le marché famélique du mercredi, place de la République. Il semble que la mairie a perçu l’urgence de ces problèmes d’attractivité commerciale du centre-ville. La mort d’une ville commence par la disparition du commerce local.

La programmation d’une étude du fonds d’intervention, pour les services, l’artisanat et le commerce (FISAC) et l’assistance de la chambre des métiers et de l’artisanat de l’Oise, de la chambre de commerce et d’industrie de l’Oise sont-ils suffisants pour améliorer l’attractivité du centre-ville, développer les opérations d’animation et attirer ainsi de nombreux chalands. Maintenir par exemple la carte « CKADO » et mieux encore la développer dans tous les magasins de la ville.  Espérons !

Il faut  également découvrir rapidement les raisons du déclin du marché du mercredi si dynamique il y a une décennie.

Mission difficile mais obligatoire.

 

 

 

Crépy centre ville

        Crépy en Valois  : 3  magasins fermés (Le magasin "Cave Le Pressoir" a été transféré dans un local face à    

                                                                                         Monoprix) 

 

 

Les comptes de l’association furent approuvés et le tiers sortant du bureau directeur réélu à l’unanimité.

 

L’assemblée générale se termina par un pot.

 

Merci à monsieur Lucien Degauchy, député, pour son passage furtif et à Monsieur Jérôme Furet, conseiller général, pour sa participation active aux débats et les précisions qu’il a pu donner dans quelques dossiers.

Dommage qu’il fut le seul représentant de la mairie en tant que conseiller municipal et que les habitants de notre ville soient plutôt spectateurs qu’acteurs de la vie de notre cité.

 

 

 

Repost0

Présentation

  • : Crépy-en-Valois environnement
  •  Crépy-en-Valois environnement
  • : dédié à Crépy-en-Valois, à la communauté de communes du pays de Valois, à la préservation de l'environnement, du patrimoine historique et naturel ainsi que de la qualité de vie des habitants de la région
  • Contact

Comité De Rédaction De L'association

  • Crépy en valois environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement

Recherche

Crépy En Valois, Pays De Valois, Oise, Environnement, Nature, Ecologie, Actualités