http://www.crepy.crepy.environnement.over-blog.fr
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 16:56

;

Les collectivités locales cherchent à faire des économies. Ce qui est normal à une époque où le ras-le-bol fiscal des français est une réalité et précède peut-être la fronde fiscale.

Le foisonnement débridé des impôts nationaux et locaux conçu par une R&D continuelle des élus, aidés par les services de Bercy, a dépassé le supportable pour les français.

Désormais les élus doivent faire le tri entre le nécessaire, le superflu et les opérations de prestige. Se poser des questions sur l’efficacité de la dépense publique devient une priorité. Tant mieux.

.

La municipalité de Crépy en Valois veut diminuer les dépenses de fonctionnement et bien sûr CYPRE dont le coût annuel s’élève à 900 000 euros, hors subvention, n’échappe pas à la règle.

A la suite d’études sur les horaires, du comptage du nombre de passagers journaliers, le financement et l’organisation des 2 lignes du CYPRE seront mises à plat pour trouver des pistes d’économies.

.

L’association Crépy environnement et qualité de la vie a été favorable à la création du CYPRE, très utile pour les personnes âgés et celles ne possédant pas de moyens de locomotion mais elle comprend les motivations de la mairie.

.

Les bus CYPRE sont gratuits en théorie sauf que le contribuable finance au final par la taxe d’habitation, la taxe foncière et autres, les dépenses de fonctionnement. La balance doit être faite entre les services rendus à la population et les limites du budget.

.

Notre association demande le maintient des lignes de bus CYPRE tout en acceptant des aménagements d’horaires et toutes les décisions d’économies ne portant pas atteinte à la qualité du service.

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie

---

Dernières informations :

Trois réunions publiques sont programmées à 20h00, ayant pour thèmes : L’urbanisme, les finances, la communication,

le jeudi 6 novembre 2014 (salle des fêtes), le vendredi 28 novembre 2014 (salle Kindraich) et le mercredi 10 décembre 2014 (salle Gaston Ramon).

-

UA-46075681-3

<?php include_once("analyticstracking.php") ?>

Le CYPRE - Au départ de la ligne n°2, route de Senlis

Le CYPRE - Au départ de la ligne n°2, route de Senlis

Repost0
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 13:37

Cette commission (la CLIS) s’est réunie le jeudi 16 octobre 2014.

Etaient présents :

  • 2 représentants de la sous-préfecture dont le sous-préfet ;
  • Le directeur et son adjoint de l’ISDND ;
  • 2 représentants de la mairie de Crépy en Valois ;
  • Le maire le Lévignen ;
  • Le conseiller général du canton ;
  • 2 membres de l’association Crépy envirtonnement et qualité de la vie ;
  • Un administrateur du ROSO ;
  • Un responsable des sites classés de la DREAL.

.

Agence SITA région IDF

  • 3 000 collaborateurs ;
  • 400 clients collectivités et 7 000 clients entreprises ;
  • 8 centres de tri, 9 centres de valorisation énergétique, 1 unité de compostage et 1 unité de valorisation organique par méthanisation ;
  • 21 ISDND (7 ouvertes et 14 en suivi post-exploitation ;
  • 2 installations de stockage de déchets inertes (ISDI).

.

Historique du ISDND de Crépy en Valois

Gestion SITA FD (groupe SITA)

Ouverture du premier site en 1978.

Extension (casier 1 et 2) le 21 juin 1995.

Valorisation électrique du biogaz à partir du 18 avril 2002.

1ère mise en conformité à l’A.M.K2 par arrêté préfectoral du 22 avril 2003 et la 2ème mise en conformité par AP du 30janvier2008.

.

Gestion K2O (groupe SITA)

Demande de changement d’exploitant en juin 2009.

Interruption temporaire de la réception des déchets le 30 juin 2006.

Dépôt d’un 1er dossier de mise en conformité des conditions d’exploitation le 14 août 2009 puis d’un 2ème dossier.

Après autorisation le 22 décembre 2010, début des travaux le 3 janvier 2011 et réouverture du site le 27 juin 2011.

.

L’exploitation des déchets doit se poursuivre jusqu’en 2019 mais une demande de prolongation est en cours jusqu’en 2022 et une surveillance pendant 30 ans du centre d’enfouissement après fermeture qui peut aller jusqu’à 50 ans.

.

Description de l’installation de stockage de Crépy en Valois

6 personnes travaillent sur le site actuellement, d’une superficie de 40 hectares dont 6,5 en exploitation. La capacité totale d’enfouissement est de 1 200 000 m3 (120 000 tonnes annuellement).

Le site certifié ISO 9 001 et 14 001 fonctionne avec 1 chef de centre, 1 chef d’équipe, 3 conducteurs d’engins et une assistante.

Un compacteur à déchets de 47 tonnes et un chargeur à chenilles permettent le maniement et le déblaiement des déchets.

Les horaires d’ouvertures actuels s’étalent du lundi au jeudi de 6h30 à 14h45 et le vendredi de 6h30 à 13h45 ainsi que le dimanche matin.

.

Vue aérienne de l'ISDND

Vue aérienne de l'ISDND

Principe d’exploitation

Un contrôle et un suivi des déchets sont effectués depuis leur acceptation sur le site jusqu’à leur stockage définitif. Il existe également un contrôle visuel.

Une gestion rigoureuse des conditions d’apports par les clients (sécurité des déchargements et gestion des flux par 3 employés).

Un détecteur de radioactivité fonctionne sur le portique à l’entrée.

Un réaménagement progressif et traitement des effluents existe pour une protection optimale de l’environnement (traitement du biogaz et des lixiviats).

Un moteur à gaz produit jusqu’à 7 GW d’électricité suffisant pour alimenter une commune de 9000 habitants et vendus directement à EDF.

La production de biogaz est en baisse actuellement à la suite de la fermeture temporaire  de la réception des déchets  en 2006 et le début des travaux en 2011.

Pour améliorer cette production de biogaz, la société a mis en place un bioreacteur en octobre  pour augmenter  la vitesse de dégradation des déchets, accélérer la production de biogaz et d’électricité,  diminuer les émissions de gaz à effets de serre et enfin réduire la production de lixiviats (eaux pluviales ayant percolé dans les déchets).

L’installation d’un moteur à gaz plus petit est prévue pour s’adapter à la période de transition de baisse de la production de biogaz.

.

En 2013 116 841 tonnes de déchets sont stockés dont 27 450 tonnes des départements limitrophes composés de déchets ménagers à hauteur de 19% et de 81% de DIB (déchets industriels banals).

13147 tonnes de terres polluées ainsi que des déchets industriels inertes sont employés pour recouvrir les déchets et limiter les mauvaises odeurs.

.

Plateforme de valorisation du biogaz produisant de l'électricité

Plateforme de valorisation du biogaz produisant de l'électricité

Gestion des lixiviats

Chaque casier est hydrauliquement indépendant et équipé d’un puits de pompage. Les lixiviats sont ensuite acheminés vers un bassin tampon puis rejetés dans le réseau d’assainissement de la commune afin d’être traités en STEP urbaine (Station d’épuration des eaux usées).

.

Gestion du biogaz

Captage à l’avancé par 87 puits forés dans le massif de déchets et par des tranchées drainantes.

L’ensemble des points de mesures sont contrôlées hebdomadairement par une entreprise spécialisée.

Un moteur de combustion du biogaz d’une capacité de 750M3/h, produit 1,2MWh d’électricité avec un taux de fonctionnement horaire de 88% et une valorisation annuelle de 4 833 534 Nm3 de biogaz. (Taux de valorisation de 90%) mais fonctionne actuellement à 50% de ses capacités.

Une torchère de capacité de 1000M3/h peut brûler la totalité du biogaz si une panne se produit sur le générateur d’électricité, empêchant  ainsi une explosion.

Collecteur du biogaz

Collecteur du biogaz

Suivi des eaux souterraines

Le réseau de contrôle est constitué de 6 piézomètres (PZ) situés en amont et en aval hydraulique.

La qualité des eaux est analysée semestriellement notamment  pour le pH, les métaux lourds, les hydrocarbures totaux etc…) et tous les 4 ans au niveau du pH, la conductivité, COT, DCO DBO5, NH4+, MES, des nitrates, nitrites, métaux totaux, chlorure, hydrocarbures, sulfates, phosphates, phénols, potassium, sodium magnésium, bore fluorures (dernier contrôle en juin 2011).

La qualité des eaux souterraines est stable et globalement bonne à très bonne par rapport au système évaluation de la qualité des eaux souterraines pour la protection de l’eau potable hormis sur le PZ5 (situé en aval immédiat de l’ancienne zone) pour ce qui concerne les teneurs plus élevées en chlorures, NH4+, COT, conductivité, manganèse et sodium.

Le PZ6 montre une atténuation de ces teneurs en périphérie du site.

 

 

La protection des alvéoles

L’aménagement est composé du bas vers le haut :

  • D’un géotextile de renforcement visant à assurer la parfaite stabilité dans le temps de l’ensemble ;
  • D’une couche d’1 mètre d’argiles venue de Vauciennes et de la région de Seine et Marne. Ces argiles ont été remaniées et compactées de façon à obtenir une très forte imperméabilité. Cette couche est renforcée par un géotextile bentonitique : la bentonite est une argile très fine et gonflante, parfaitement imperméable. Une goutte d’eau mettrait 30 ans pour traverser cette épaisseur ;
  • D’une géomembrane en polyéthylène haute densité ;
  • D’un géocomposite de protection et drainage.

.

Coupes de l'ISDND de Crépy en ValoisCoupes de l'ISDND de Crépy en Valois

Coupes de l'ISDND de Crépy en Valois

Les observations

Yves Mouny, président de notre association est intervenu pour exprimer son désaccord sur le principe d’un forage à la limite du bois de Tillet à moins d’un km du casier non protégé de la décharge (Etude préalable avec un coût de 64 500€). Il craint une pollution à long terme de la nappe phréatique malgré les dénégations de certains participants à la réunion.

Il a indiqué que plusieurs forages ont été effectués au bois du roi avec une eau d’excellente qualité et que la faisabilité des raccordements au circuit d’eau potable n’est pas un problème puisque la commune de Levignen puise son eau potable à partir d’un forage pratiqué au bois du roi.

.

Le représentant de la DREAL a répondu qu’en cas de pollution avérée et afin qu’elle ne s’étende pas il sera possible de mettre en œuvre une barrière hydraulique qui consiste à pomper rapidement et d’une façon importante  et soutenue les eaux polluées de la nappe phréatique.

Pour  Yves Mouny, il est préférable d’éviter de genre de problème.

.

Les représentants de la mairie de Crépy en Valois ont répondu qu’ils prendront les renseignements nécessaires pour ôter les doutes sur les risques de pollution de la nappe phréatique située à l’orée du bois de Tillet.

.

L’inquiétude des habitants du lotissement prés de la nouvelle gendarmerie a été évoquée. Ceux-ci ont découvert avec surprise pour certains que leur terrain se trouvait en contrebas de l’ancienne alvéole de la décharge non protégée et craignent la pollution de leur terrain.

.

Les enjeux écologiques

  • S’inscrire dans la continuité écologique locale avec le choix d’essences locales et la préservation des haies et bosquets existants ;
  • Diversifier les milieux  pour l’accueil d’une faune et flore remarquable ;
  • Favoriser l’implantation naturelle de la faune locale, par l’adoption de semis légers anti-érosion avec fauche tardive, par une fauche différenciée et la préservation de zones refuges pour la flore et la faune.
  •  Pas d’emploi de phytosanitaires.

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

.

UA-46075681-3

<?php include_once("analyticstracking.php") ?>

 

 

Ouvrages de contrôle des eaux souterraines

Ouvrages de contrôle des eaux souterraines

Repost0
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 11:20

.

En effet le 12 novembre 2014 le tribunal administratif d’Amiens va rendre un jugement sur la légalité du plan local d’urbanisme de Péroy les Gombries, voté par le conseil municipal dans le but d’installer une décharge au cœur du bois du roi et portant atteinte à un patrimoine naturel de notre région.

.

Depuis 2011, l’existence de ce corridor écologique est en danger. Ce bois fait partie du paysage du pays de Valois et des continuités écologiques formant une ligne verte longue de 120 km, du val d’Oise et cheminant à travers l’Oise, jusqu’aux Ardennes.

.

La loi sur la transition énergétique a défini des objectifs nationaux avec -70% de déchets produits en 2020 et -50% de déchets enfouis en 2025, rendant inutile la construction d’incinérateurs et de centres d’enfouissement supplémentaires.

La région Alsace est très en pointe sur le recyclage avec pour conséquence une diminution drastique de la production de déchets.

Pour plus d’informations vous pouvez lire notre article sur la conférence de Dany Dietmann (02.02.2012).

.

Depuis, plusieurs associations, dont le ROSO et Valois environnement ont adressé un recours au tribunal administratif contre ce PLU qui favorise une opération strictement financière et privée.

Espérons que le jugement rendu sera identique à celui qui sauva le biocorridor de Verberie d’une disparition annoncée.

Par ailleurs un nouveau plan de prévention et de gestion des déchets non dangereux est en cours de gestation, qui devra prendre en compte les nouveaux objectifs nationaux définis par la loi de transition énergétique votée en 1ère lecture par l’assemblée nationale.

.

Vous pouvez lire également sur notre blog l’article du 18 mai 2012 concernant le dossier préparé par l’avocat des associations sur les éléments litigieux de ce document (PLU).

.

Tadeusz LEWANDOWSKI

Secrétaire-adjoint de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

---

UA-46075681-3

<?php include_once("analyticstracking.php") ?>

Les biocorridors dans le département de l'Oise

Les biocorridors dans le département de l'Oise

Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 10:10

.

Lettre de l’association Crépy environnement et qualité de la vie adressée au commissaire enquêteur.

.

Notre association a porté surtout son attention sur quelques points :

.

  • Le classement des abords de la rue des Remparts, classés actuellement en zone urbaine UAa, en zone naturelle Na pour éviter une urbanisation trop importante, limiter la circulation routière, protéger le caractère historique et le patrimoine naturel des lieux.
  • La suppression de l’emplacement réservé n°4 dans le but de créer une liaison douce (circulation piéton-cycles) entre la rue des hêtres et la rue du bois de Tillet aux motifs qu’elle sera faiblement utilisée et onéreuse.
  • Le classement d’éléments patrimoniaux au titre de la loi paysage :

. L’ancienne porte de l’Hôtel de Ville, rue Nationale ;

. La trace médiévale de la Porte de Compiègne.

  • La suppression en zone industrielle du secteur Aux0, qui se nommera désormais Aux à la suite de la disparition de la notion de COS dans la loi ALUR.

.

  • La possibilité d’installer des activités sportives en zone industrielle.

.

Avis de l’association Crépy environnement et qualité de la vie :

.

Avis favorable pour ce qui concerne :

.

  • Le classement en zone naturelle Na des abords de la rue des Remparts ;
  • La suppression de l’emplacement réservé n°4 entre la rue des Hêtres et la rue du bois de Tillet. Actuellement la rue des Hêtres est en impasse et la création d’une voie douce n’est pas nécessaire ;
  • Le classement d’élément patrimoniaux au titre de la loi paysage ;
  • La transformation du secteur Aux0 en secteur Aux en zone industrielle. Le service de l’urbanisme de la mairie a indiqué qu’aucune construction en lisière du bois de Tillet ne sera réalisée à l’avenir ;
  • L’installation d’activités sportives dans la zone industrielle, à condition qu’elles ne soient pas situées à proximité d’entreprises ayant fait l’objet d’un plan de prévention des risques technologiques (PPRT).
  • : Notre association sera vigilante :
  • Sur la lisière du bois de Tillet pour que cet espace forestier ne soit pas entamé par des constructions ;
  • Sur la sécurité des établissements sportifs prévus en zone industrielle.

.

Comité de rédaction de l’association crépy environnement et qualité de la vie.

.

UA-46075681-3

<?php include_once("analyticstracking.php") ?

Nouvelle zone NaturelleNouvelle zone Naturelle

Nouvelle zone Naturelle

secteur Aux0 et la rue des Hêtressecteur Aux0 et la rue des Hêtres

secteur Aux0 et la rue des Hêtres

Repost0
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 16:36

.

En effet la tranchée est rebouchée entre Crépy en Valois et Rouville. Les tubes d’acier ont disparu.

Les engins de terrassement sont à l’action et peu à peu les champs reprennent leur aspect habituel. Sauf les bornes jaunes révèlent l’existence des tubes d’acier enfouis sous terre.

.

Les travaux ont commencé le 17 mars à Dierrey-Saint-Julien (Aube) pour remonter rapidement vers le Nord jusqu’à Cuvilly (Oise). La mise en service de ce tronçon est prévue à l’automne 2015.

.

La mise en service complète du gazoduc est prévue pour 2016. C'est le plus important chantier de ce type ouvert sur le territoire français à ce jour.

.

Le tracé initial du gazoduc modifié doit passer plus loin des habitations de Levignen et emprunter normalement le périmètre concerné par le plan de protection des risques technologiques du dépôt de GNL de Butagaz.

.

Voir nos différents articles sur ce sujet.

.

Tadeusz LEWANDOWSKI

Secrétaire-adjoint de l’association Crépy environnement et qualité de la vie

.

UA-46075681-3

<?php include_once("analyticstracking.php") ?>

Les travaux du gazoduc "Arc de Dierrey entre Crépy en Valois et Rouville et le plan du tracé.
Les travaux du gazoduc "Arc de Dierrey entre Crépy en Valois et Rouville et le plan du tracé.
Les travaux du gazoduc "Arc de Dierrey entre Crépy en Valois et Rouville et le plan du tracé.
Les travaux du gazoduc "Arc de Dierrey entre Crépy en Valois et Rouville et le plan du tracé.
Les travaux du gazoduc "Arc de Dierrey entre Crépy en Valois et Rouville et le plan du tracé.

Les travaux du gazoduc "Arc de Dierrey entre Crépy en Valois et Rouville et le plan du tracé.

Repost0
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 10:05

.

La commission spéciale de l'Assemblée nationale chargée d'examiner le projet de loi sur la transition énergétique a adopté le 26 septembre un amendement imposant aux exploitants d'aérodromes la mise en place de programmes de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Cet amendement, présenté par le rapporteur socialiste Philippe Plisson, a été adopté avec l'avis favorable du Gouvernement.
.
"Les aéroports internationaux français sont porteurs d'emplois et d'une activité économique dynamique et importante. Ils sont également un vecteur majeur de pollution atmosphérique, qui impacte en premier lieu les salariés des plateformes aéroportuaires ainsi que les riverains. Si des améliorations techniques ont permis de réduire la pollution des avions en vol, des efforts doivent être apportés au sol, sur les plateformes mêmes, afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre", précise l'exposé des motifs, qui mêle pollution de l'air et émissions de gaz à effet de serre.
.
Un objectif de -20% en 2025
.
Les programmes d'actions, qui devront être établis avant la fin 2016, viseront à réduire les émissions de GES liées au roulage des avions et à la circulation des autres véhicules sur la plateforme, à l'exception des véhicules de sécurité. L'objectif minimal de réduction est de 10% en 2020 et de 20% en 2025 par rapport à 2015. L'amendement prévoit que les programmes seront communiqués à l'Ademe qui devra en établir un bilan national avant la fin 2017.
.
Cette obligation ne s'appliquera toutefois qu'aux plus gros aéroports en nombre de mouvements d'avions, soit Paris-Charles-de-Gaulle, Paris-Orly, Toulouse-Blagnac, Nantes-Atlantique, Bordeaux-Mérignac, Lyon-St-Exupéry, Marseille-Provence, Nice-Côte-d'Azur et Strasbourg-Entzheim.
.
La disposition adoptée, dont les modalités d'application devront être précisées par décret, doit être examinée en séance publique à compter du 6 octobre.

.

Laurent Radisson© Tous droits réservés Actu-Environnement

.

---

.

Un objectif louable comme toujours annoncé par les politiques, mais sera-t-il suivi d’effets ?

.

Le scepticisme est de mise, puique l’arrêté ministériel de novembre 2011 de madame Nathalie Kociusko-Morizet, ministre de l’environnement, aussitôt confirmé par Madame Delphine Batho dés son arrivée à la tête de ce ministère, a eu pour conséquence l’augmentation de la consommation de kérosène et de la pollution atmosphérique des avions en phase d’atterrissage sur l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle.

.

Depuis le pays de Valois et sa capitale, Crépy en Valois, les départements de l’Oise, de l’Aisne et certains départements à l’est de Paris subissent également les nuisances sonores des avions volant à basse altitude.

.

Pour information :

La loi sur la transition énergétique vient d’être adoptée en 1ère lecture à l’assemblée nationale.

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie

.

UA-46075681-3

<?php include_once("analyticstracking.php") ?>

Couloirs aériens au sud de Crépy en Valois

Couloirs aériens au sud de Crépy en Valois

Repost0
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 15:39

.

UA-46075681-3

<?php include_once("analyticstracking.php") ?>

----

Voici la suite du groupe de travail "Maîtrise des résiduels et des biodéchets". Phase 3 - 08 juillet 2014

.

Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l'Oise (suite n°2)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l'Oise (suite n°2)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l'Oise (suite n°2)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l'Oise (suite n°2)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l'Oise (suite n°2)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l'Oise (suite n°2)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l'Oise (suite n°2)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l'Oise (suite n°2)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l'Oise (suite n°2)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l'Oise (suite n°2)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l'Oise (suite n°2)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l'Oise (suite n°2)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l'Oise (suite n°2)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l'Oise (suite n°2)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l'Oise (suite n°2)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l'Oise (suite n°2)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l'Oise (suite n°2)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l'Oise (suite n°2)
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 10:41

.

La loi de transition énergétique est en cours de discussion devant les deux assemblées.

.

Un article de cette loi devrait attirer l’attention des conseillers généraux du département de l’Oise. C’est celui posant la question des déchets ultimes, ceux qui n’ont pu être dirigés après tri, vers un recyclage ou une valorisation mais pouvant être traités pour devenir un combustible solide de récupération (CSR) à la place de leur enfouissement.

Plusieurs pays européens utilisent le CSR pour alimenter des chaudières techniquement modifiées et produisant de la chaleur et de l’électricité.

La création d’une filière spécifique à ces déchets ultimes aura pour conséquence une alternative crédible à des projets de création de centres d’enfouissement de déchets comme celui du bois du roi au pays de Valois.

.

Tadeusz LEWANDOWSKI

Secrétaire-adjoint de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

.

Veuillez lire ci-après, dans le cadre de la mise en place d’un nouveau plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux, le compte-rendu d’un groupe de travail intitulé : « Maîtrise des résiduels et des biodéchets ».

.

UA-46075681-3

<?php include_once("analyticstracking.php") ?>

.

Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux (suite)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux (suite)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux (suite)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux (suite)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux (suite)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux (suite)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux (suite)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux (suite)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux (suite)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux (suite)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux (suite)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux (suite)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux (suite)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux (suite)
Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux (suite)

.

A suivre la semaine prochaine

Repost0
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 11:59

.

La zone commerciale du Chemin Herbu à Persan refusée par la CNAC *

.

Au printemps dernier, le projet de zone commerciale du Chemin Herbu à Persan avait obtenu un avis favorable de la CDAC* du Val d’Oise. Ce projet de zone commerciale est situé en limite de la zone commerciale de Chambly, elle-même en cours d’extension.

.

A la suite de cette décision, Val d’Oise Environnement, le R.O.S.O. et Haut Val d’Oise Ecologie ont déposé un recours auprès de la CNAC qui s’est réunie le 1er octobre. Celle-ci a décidé de refuser la création de cette nouvelle zone commerciale.

.

Les associations ont contesté ce projet en raison :

·De son implantation sur 20 hectares de terres agricoles ;

·De l’importance des surfaces de parking non enterré ;

·De l’inadaptation de la D 4 transformée en voirie de desserte de la zone commerciale ;

·De l’absence de transport en commun et de circulations douces ;

·De son impact sur la situation déjà difficile du commerce de centre ville de Persan et Beaumont-sur-Oise.

.

Par sa décision, la CNAC rappelle au respect des règles d’implantation commerciale dont la CDAC n’avait pas voulu tenir compte.

Les porteurs du projet peuvent faire appel de cette décision auprès de la cour d’Appel de Versailles.

.

L'aménagement du territoire à la frontière des deux départements Oise et Val d'Oise ne peut être vu que de façon globale, ce qui a amené les associations des deux départements à se regrouper dans ce dossier.

Pour les associations, cette première victoire est décisive.

.

Bernard Loup Président de Val d'Oise Environnement et Didier Malé Président du ROSO

.

*Commission départementale d’aménagement commercial

**Commission nationale d’aménagement commercial

----

Pour faire suite au dernier article : « Crépy en Valois tes commerces foutent le camp », le communiqué de presse conjoint du ROSO et de Val d'Oise environnement confirme que la désertification des centres villes devient une triste réalité partout en France et non seulement à Crépy en Valois et au Pays de Valois.

Notre pays est en Europe celui qui détient le record de créations de centres commerciaux, d’hypermarchés et de supermarchés par rapport à sa population et le plus souvent construits sur des terres agricoles, avec pour conséquence malheureuse, la disparition des petits magasins de proximité en centre ville.

.

D’ici quelques années, si la tendance continue, toutes les villes en France se transformeront en cités dortoirs sans âme.

.

Tadeusz LEWANDOWSKI

Secrétaire-adjoint de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

.

UA-46075681-3

<?php include_once("analyticstracking.php") ?>

Place Michel Dupuy à Crépy en Valois

Place Michel Dupuy à Crépy en Valois

Repost0
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 09:59

.

La côte d’alerte est-elle atteinte ? Entre 13 et 14 commerces du centre ville sont fermés ou doivent fermer, sans compter ceux qui vivotent et les locaux vides de la rue Thiers.

.

Des déménagements sont également prévus tels l’Opticiens Krys et l’opérateur SFR prés de la place Dupuy, sans compter les fermetures des magasins d’électroménager Basquin et du bazar parisien transformant petit à petit la rue du général de Gaulle en un désert.

.

La tertiarisation du centre ville de Crépy en Valois a déjà bien commencé avec l’accumulation dans un espace restreint de commerces de services : banques, agences immobilières, opticiens, coiffeurs etc..., avec à la clef moins de flux de passants.

.

Le centre ville perd de sa substance et la place Dupuy préfigure le futur de notre ville.

.

Une réunion entre la mairie et le groupement des commerçants s’est tenue en juin 2014 pour trouver une solution à la disparition des magasins.

En autres, une nouvelle mouture de l’ancienne carte C’KDO a été proposée avec la mise en place d’un système impliquant les sites informatiques des commerçants mais se pose le problème de la mise à jour de ces sites et l’obligation des clients de s’y connecter.

Un webmaster unique pour la mise à jour des différents sites est peut-être une solution.

.

Plusieurs réflexions :

  • La cherté des baux dans notre ville handicape le commerce de proximité ;
  • Comment les petits magasins de proximité peuvent rivaliser efficacement avec l’expansion d’internet et le nomadisme des clients à la suite de la multiplication des centres commerciaux en périphérie des villes ;
  • Tout doit être fait de la part du groupement des commerçants et de la mairie pour favoriser l’implantation de nouveaux magasins ;
  • Regarder ailleurs dans d’autres municipalités les solutions qui marchent.

.

Les habitants de Crépy en Valois et des villages environnants pourraient faire leurs courses dans la mesure du possible dans la capitale du pays de Valois.

.

Un autre problème se pose avec les marchés anémiés. Pourquoi ne pas essayer la gratuité des emplacements pour inciter la venue des « camelots ».

.

Il ne faut pas laisser s’assoupir Crépy en Valois, cité riche d’un patrimoine culturel chargé d’histoire, située dans la vallée de l’Automne, entourée de bois et de forêts encore préservés.

Le dynamisme du centre ville est une des solutions au développement de notre cité et à son attractivité.

.

Crépy en Valois ton cœur de ville s’atrophie dangereusement. Le dynamisme d’une cité ne se résume pas seulement à la construction d’immeubles d’habitation.

.

Nouvelles informations concernant le pays de Valois :

.

A partir du 1er novembre 2014, la collecte des emballages et des papiers se fera avec une benne simple (Plus de séparation pour les papiers et emballages).

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie

.

UA-46075681-3

<?php include_once("analyticstracking.php") ?>

Quelques commerces fermés ou en cours de fermeture
Quelques commerces fermés ou en cours de fermeture
Quelques commerces fermés ou en cours de fermeture
Quelques commerces fermés ou en cours de fermeture
Quelques commerces fermés ou en cours de fermeture
Quelques commerces fermés ou en cours de fermeture
Quelques commerces fermés ou en cours de fermeture
Quelques commerces fermés ou en cours de fermeture
Quelques commerces fermés ou en cours de fermeture
Quelques commerces fermés ou en cours de fermeture
Quelques commerces fermés ou en cours de fermeture
Quelques commerces fermés ou en cours de fermeture

Quelques commerces fermés ou en cours de fermeture

Repost0

Présentation

  • : Crépy-en-Valois environnement
  •  Crépy-en-Valois environnement
  • : dédié à Crépy-en-Valois, à la communauté de communes du pays de Valois, à la préservation de l'environnement, du patrimoine historique et naturel ainsi que de la qualité de vie des habitants de la région
  • Contact

Comité De Rédaction De L'association

  • Crépy en valois environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement

Recherche

Crépy En Valois, Pays De Valois, Oise, Environnement, Nature, Ecologie, Actualités