http://www.crepy.crepy.environnement.over-blog.fr
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mai 2018 4 24 /05 /mai /2018 10:24

.

 

M. Bruno Fortier

Maire de Crépy-en-Valois                                                                                                                                        Hôtel de Ville                                                                                                                                                   60800 Crépy-en-Valois                                                                                                                                                                                                                                                                                    Citoyennes et citoyens                                                                                                                                                       de Crépy

                                                                                                                                            Et de communes                                                                                                                                                              voisines

                                                                                                                                       Contact : Hélène Masure                                                                                                                                        4, placette des  Giroflées

                                                                               60800 Crépy-en-Valois

Crépy, le 7 mai 2018,

Objet : couverture médicale du secteur de Crépy.

 

Monsieur le Maire,

Par courrier en date du 15 mars 2018, nous vous avons fait parvenir une lettre signée par des centaines de citoyennes et citoyens de Crépy-en-Valois et de communes voisines.

D’autres personnes, de divers courants d’opinion, se sont jointes à cette expression : vous trouverez leur signature ci-joint.

Mais nous n’avons, à ce jour, reçu aucune réponse de votre part.

Nous le percevons comme un manque de considération et d’ouverture au dialogue envers vos administrés.

Or, des événements sont annoncés dans la presse et créent stupéfaction, voire indignation chez nombre de nos concitoyennes et concitoyens.

Comment un projet immobilier qui prévoit de supprimer ou réduire le parking de la Maison Médicale, ne pourrait-il pas gêner et même empêcher  l’accès des malades et des médecins aux établissements de soin ? Que dire de la période de travaux faisant circuler des engins et des camions qui déboucheraient sur l’avenue de Senlis ? Quel respect pour le travail des médecins et professionnels du laboratoire et de la radiologie ?

Accorder un permis de construire à un tel projet immobilier mettrait à coup sûr en difficulté la Maison Médicale et réduirait l’offre de services médicaux à la population, alors que la situation est déjà tendue et qu’aucune alternative immédiate n’est en vue.

Votre projet de louer des cabinets médicaux de la CPAM à des médecins a été refusé, et le projet de maison de santé pluridisciplinaire porté par la polyclinique St Côme, sur votre sollicitation, n’a pas reçu l’agrément de l’ARS.

Nous continuons à penser que, seule une concertation avec tous les intéressés, en premier lieu les médecins et les structures médicales existantes pourrait faire avancer la perspective d’un projet consensuel portant l’intérêt général de la population.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous adressons, Monsieur le Maire, nos salutations citoyennes.

Communauté de Communes du Pays de Valois : Lettre d’habitantes et d’habitants de Crépy en Valois au Maire
Communauté de Communes du Pays de Valois : Lettre d’habitantes et d’habitants de Crépy en Valois au Maire

Communauté de communes du pays de Valois : Réponse au maire de Crépy en Valois concernant la maison médicale

.

Le dialogue entre les médecins de la maison médicale et la mairie est rompu depuis 2017. Ils ne participent à aucune réunion de concertation depuis leurs refus de déménager sur un terrain indéterminé en zone industrielle.

Le projet d’une maison médicale pluridisciplinaire piloté actuellement par la clinique St Côme a été mentionné la première fois lors d’une réunion publique en septembre 2013 et pour l’instant la première pierre n’a pas encore été posée.

Malheureusement il ne suffit pas de construire de beaux bâtiments pour faire venir de nouveaux médecins mais il est impératif de garder ceux qui sont présents sur le territoire et reprendre le dialogue car la clinique St Côme ne pourra fournir que des spécialistes.

.

Pour l’instant le projet immobilier de PROMOGIM a été refusé temporairement par le maire de Crépy en Valois mais d’après lui le promoteur pourrait demander au préfet de valider ce projet en se référant au Plan Local d’Urbanisme (PLU) et cela malgré un nombre trop important de logements, des problèmes de circulation et une seule voie d’accès à partir de l’avenue de Senlis.

.

Pour information plus de 150 logements sont prévus avenue Sadi-Carnot et 52 logements avenue Pasteur. Ces nouveaux habitants devront rechercher un médecin traitant alors que la plupart des généralistes à Crépy en Valois ne veulent plus prendre de patients supplémentaires.

.

Conclusion :

Ce projet immobilier ne pourrait voir le jour qu’avec la disparition de la maison des médecins généralistes, du laboratoire d’analyse médicale et du centre de radiologie, à moins, de trouver une voie d’accès sur une autre parcelle mais aucune expropriation n’est possible si aucun propriétaire ne veut vendre.

.

La maison médicale de Crépy en Valois est en grand danger.

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie

 

Maison des médecins généralistes à Crépy en Valois

Maison des médecins généralistes à Crépy en Valois

Repost0
21 mai 2018 1 21 /05 /mai /2018 08:56

Les jeunes et les moins jeunes sont invités à participer le samedi 02 juin 2018 au nettoyage du parc de Géresme à Crépy en Valois.
L’association Crépy environnement et qualité de la vie participera avec la MJC de Crépy en Valois.

.

Vous trouverez ci-dessous le planning de cet après-midi :

.

Organisation générale

.

- 13h30 : arrivé des organisateurs (CMJ et Crépy-environnement) pour installation du matériel.

.

- 14h00 : accueil des participants (2 jeunes à l’accueil pour distribution des sacs poubelles, des gants et pinces et noter les participants dans le tableau).

.

Un jeune et Sylvain dans le camion de David pour récupérer, peser, noter les sacs poubelles.

.

àLa participation au ramassage donne la possibilité de faire un tour en poney avec la ferme du Petit Villers. Animation gratuite pour les participants au nettoyage du parc.

.

- Concours  avec récompenses :

1) Estimation du poids total de tous les déchets ;

2) Sac poubelle le plus lourd ;

3) 17h00 Clôture de l’animation.

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie

Communauté de Communes du Pays de Valois : Nettoie ton parc à Crépy en Valois

Communauté de Communes du pays de Valois : Sortie Nature à Rocquemont (60)

.

Le Conservatoire d’espaces naturels de Picardie organise une sortie nature à Rocquemont (60), le dimanche 27 mai à 9h.

 .

Longue-vue à l’épaule et passion dans les yeux, suivez Thierry, notre Conservateur bénévole, à l’assaut du coteau pour y dénicher les pépites nature du moment…

 

Je reste à votre disposition pour tout complément d'information.

 .

Cordialement,

Emilie DOMZAL

Animatrice de la vie associative

Disponible les mercredis, jeudis et vendredis

Conservatoire d’espaces naturels de Picardie

1 Place Ginkgo – Village Oasis

80044 AMIENS Cedex 1

Tél. : 03.22.89.84.29 / 06.07.30.41.61

Email : e.domzal@conservatoirepicardie.org

Site internet : http://conservatoirepicardie.org/

 

Communauté de Communes du Pays de Valois : Nettoie ton parc à Crépy en Valois
Repost0
17 mai 2018 4 17 /05 /mai /2018 09:55

Plus de 100 logements sont en cours de commercialisation avenue Sadi-Carnot. D’autres projets, privés et sociaux, s’apprêtent également à sortir de terre.

Un nouveau quartier s’apprête à sortir de terre à Crépy-en-Valois. L’avenue Sadi-Carnot va accueillir 151 logements sur la ferme dite Saint-Lazare. Un site de 20 500 m². Deux résidences fermées constituées de deux bâtiments chacune sont destinées à l’accession à la propriété. Une troisième, de 36 appartements et trois maisons, est vouée à accueillir des logements sociaux, gérés par Picardie habitat.

La démolition des entrepôts doit démarrer à la mi-juin. Les réseaux vont être créés et des voiries aménagées avant d’être rétrocédées à la ville. La construction des premiers bâtiments de deux étages commencera à l’automne. Le promoteur a débuté la commercialisation des appartements de type T2 et T3. Leur livraison est prévue pour le second trimestre 2020. Le prix moyen du m² est de 3 350 €.

.

La ville s’apprête ainsi à rattraper le temps perdu. Aucune grosse construction n’est sortie de terre depuis la réalisation des logements du boulevard Victor-Hugo. Alors, en plus de ce projet, un permis de construire vient d’être accordé pour une résidence de 23 logements avenue Beauséjour. Une autre de 16 appartements est en cours de construction rue Pierre-et-Marie-Curie. Un projet de 28 logements pour lequel aucun permis n’a encore été déposé, devrait voir le jour avenue Levallois-Perret. Le projet prévu rue du Bois-de-Tillet est quant à lui en stand-by.

Deux bailleurs sociaux s’apprêtent également à entamer des travaux dans la cité de l’Archerie. Picardie Habitat doit construire 52 logements sur le site de l’ancienne gendarmerie, avenue Louis-Pasteur, et l’Opac 35, avenue Sadi-Carnot. Sur ce dernier site, deux logements d’urgence seront aménagés pour la ville. La ville reste cependant vigilante. « Nous tenons à conserver ce cadre de vie agréable », insiste Bruno Fortier, le maire (SE).

.

Cindy Belhomme –Le Parisien

.

---

.

Notre association avait déjà informé les lecteurs du blog par un article du 17 novembre 2017 et lors de l’assemblée générale du 24 novembre 2017, des projets immobiliers de l’avenue Sadi-Carnot (151 + 26 logements) et de l’avenue Pasteur (ancienne gendarmerie 52 logements) et s’inquiète désormais de l’arrivée de nouveaux habitants qui devront faire face au manque de médecins généralistes.

De plus en plus de praticiens ne veulent plus prendre de patients supplémentaires. C’est le problème n°1 à Crépy en Valois

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

 

Projets immobiliers avenue Pasteur et avenue Sadi-Carnot à Crépy en ValoisProjets immobiliers avenue Pasteur et avenue Sadi-Carnot à Crépy en Valois

Projets immobiliers avenue Pasteur et avenue Sadi-Carnot à Crépy en Valois

Repost0
10 mai 2018 4 10 /05 /mai /2018 09:44

.

De plus en plus de maires de communes du département de l’Oise luttent contre les décharges sauvages, véritable fléau. Ils combattent ces incivilités de plusieurs façons.

Le maire de Laigneville (Oise) a mis en place une méthode originale qui consiste à renvoyer aux pollueurs leurs déchets déposés illégalement.

.

https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/oise-un-maire-traque-les-decharges-sauvages_2734087.html

.

Dans la communauté de communes du pays de Valois, malgré l’installation de plusieurs déchetteries à Crépy en Valois, le Plessy-Belleville, Betz et Morienval, les dépôts d’ordures n’ont malheureusement pas disparu.

.

Par exemple, le long de la départementale 136 entre Ormoy-Villers et Nanteuil-le-Haudoin, les dépôts d’ordures de toutes sortes se multipliaient depuis plusieurs années. Des déchets ménagers, des déchets industriels, du bâtiment et de travaux publics s’accumulaient sur le bord de cette route qui traverse le bois du roi situé sur le territoire de la commune d’Ormoy-Villers.

Le maire de cette commune a pris le taureau par les cornes dès son élection en 2014 et a décidé d’employer les grands moyens pour punir les fraudeurs pollueurs avec la mise en place de caméras et l’aide de la gendarmerie nationale pour retrouver ces pollueurs.

Ceux-ci ont deux solutions :

  • Soit reprendre leurs déchets,
  • Soit payer une forte amende.

Il est normal que les pollueurs payent et non plus les contribuables comme d’habitude.

.

Le maire d’Ormoy-ville mène également un autre combat contre le projet d’installation d’une carrière d’extraction de sable et d’une décharge menaçant le bois du roi et la quiétude de ses administrés.

Le maire d’Ormoy-Villers ne considère pas comme certains élus que l’amélioration de la qualité de vie ne dépend que du P.I.B. et que le développement économique est primordial quelles que soient les conséquences sur le cadre de vie des habitants (pollutions atmosphériques et sonores, destruction des paysages, de la flore et de la faune, atteinte à la qualité de la nappe phréatique etc...).

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

Ormoy-Villers-La départementale 136

Ormoy-Villers-La départementale 136

Repost0
3 mai 2018 4 03 /05 /mai /2018 10:39

Fragilisée par le départ de médecins, la maison médicale commençait à sortir la tête de l’eau. Elle a engagé des travaux de rafraîchissement et réduit ses charges. Mais un projet immobilier inquiète ses occupants.

« Farfelu », « aberrant », « scandaleux ». Les qualificatifs ne manquent pas pour désigner le projet immobilier, composé de logements, présenté par un promoteur à la ville de Crépy-en-Valois. Celui-ci concerne une propriété de 7300m², à vendre depuis plusieurs années, située derrière la maison médicale. Les occupants de cette dernière s’inquiètent, tout comme l’association Crépy Environnement qui demande que le permis de construire soit refusé.

« On ne peut pas admettre ce projet, peste Yves Mouny, le président de l’association. La propriété est située dans une enclave. Les personnes qui y résident ont une servitude de passage sur le parking de la maison médicale, leur seul accès. » Pour mener à bien son projet, le promoteur aurait envisagé d’élargir ledit passage. « On n’aurait plus de parking, souligne le Dr Yvon Dahan. Cela occasionnerait une gêne terrible dans notre travail. »

Un premier projet refusé

Pour Yves Mouny, un autre problème se pose : l’engorgement de l’avenue de Senlis. Cette départementale, fréquentée par près de 7 000 véhicules chaque jour, devrait supporter l’arrivée d’une centaine de véhicules supplémentaire. « Et pendant la durée des travaux, ça va être le chaos. Les engins vont tout casser », prévient-il.

La mairie a conscience de toutes ces questions qui se posent. « Nous avons refusé ce qui nous a été présenté car il y avait trop de logements, souligne Bruno Fortier, le maire (SE) de Crépy-en-Valois. Le promoteur doit revenir nous voir. »

« On cherche à nous faire partir, ce n’est pas possible autrement »

Quoi qu’il en soit, pour Yvon Dahan, cette situation « n’encourage pas à faire venir de nouveaux médecins » dans la cité de l’archerie. Pire, elle aggrave la situation de la maison médicale, déjà fragilisée depuis des années par le départ des spécialistes et généralistes. « On cherche à nous faire partir, ce n’est pas possible autrement, se désole-t-il. On a été obligé de licencier nos deux secrétaires pour réduire nos charges car la mairie n’a pas souhaité nous aider (lire encadré). Cela engendre des tâches administratives supplémentaires pour les praticiens. Nous sommes donc moins disponibles pour nos patients alors que l’on est déjà moins nombreux. »

En effet, en août prochain, la maison médicale ne comptera plus que 5 médecins généralistes. « On veut faire venir des nouveaux habitants alors qu’aucun médecin n’accepte de nouveaux patients », râle le médecin. Le cœur lourd, lui et ses confrères tentent de rester positifs. Ils ont entrepris des travaux de rafraîchissement dans certains cabinets et quelques salles d’attente.

Un pôle de santé prévu : une autre menace

La polyclinique Saint-Côme de Compiègne n’est pas revenue sur son engagement. Elle compte bien créer un pôle de santé à Crépy-en-Valois, en « soutien de la mairie ». Celui-ci sortira de terre sur un terrain communal situé face à la nouvelle gendarmerie. Il devrait se composer d’une pharmacie, d’un laboratoire, d’un centre de dialyse et d’une radiologie en plus des cabinets pour spécialistes et généralistes.

Le Dr Yvon Dahan, installé dans la maison médicale, regrette qu’il n’y ait eu aucune concertation avec les médecins déjà implantés. « Pourquoi ne viennent-ils pas avec nous ? Il y a de l’espace. Si on les rejoint, la maison médicale actuelle va disparaître. Que va-t-elle devenir ? Des logements ? »

La ville a toujours refusé de soutenir la maison médicale, prétextant que de l’argent public ne peut aller dans une entité privée. « A Crépy, le cinéma et la piscine ont été réalisés avec de l’argent public », rappelle le Dr Yvon Dahan.

Crépy-en-ValoisMaison médicalesanté

.

Article de Cindy Belhomme paru sur le Parisien du 27 avril 2018.

-----

Cet article fait suite à celui qui est paru sur notre blog le vendredi 13 avril 2018.

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

Crépy en Valois - Le projet PROMOGIM juste derrière la maison médicale

Crépy en Valois - Le projet PROMOGIM juste derrière la maison médicale

Repost0
30 avril 2018 1 30 /04 /avril /2018 09:56

.

 

1.L’éolien en France

En 2017, la France a raccordé 714 éoliennes avec pour conséquence une augmentation de 8% de sa capacité de production de l’électricité issue du vent.

Notre pays se classe au 4ème rang pour son parc éolien derrière l’Allemagne, l’Espagne et la Grande Bretagne avec une puissance portée à 13.760 MW mais qui correspond seulement à 4,9% de la consommation française.

Le parc éolien terrestre de la France devrait s’établir à 13 000 éoliennes en 2023 contre 7.000 actuellement.

.

Une énergie renouvelable et intermittente qui n’a pas que des partisans. La multiplication des projets renforce le nombre des opposants et des associations comme la Fédération Environnement Durable (FED) qui bataillent contre la construction des aérogénérateurs.

Les motifs de refus sont nombreux :

  • Atteintes aux paysages naturels ou aux monuments historiques ;
  • Nuisances sonores et visuelles pour les personnes résidant à proximité ;
  • Perte de valeur des maisons voisines ;
  • Menaces des pales pour les oiseaux ect…

En Picardie 900 éoliennes ont été installées depuis 2004 mais les  recours auprès des tribunaux administratifs s’intensifient (https://france3-regions.francetvinfo.fr/societe/environnement/energie/eolien?r=hauts-de-france).

.

Les opposants ne constituent pas un front uni et toutes les sensibilités politiques ou générationnelles se retrouvent dans les associations réparties dans toute la France. :

Défenseur du patrimoine (Châteaux, monuments, églises), pêcheurs inquiets pour leurs zones de chalutage par exemple.

70% des projets se retrouvent devant les tribunaux administratifs. Aussi

le délai moyen pour la mise en route d’un nouveau parc est en moyenne de 7 à 9 ans en France contre 3 à 4 ans en Allemagne.

La solution pour le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la transition écologique et solidaire, serait de supprimer le tribunal administratif et de passer directement au niveau de la cour administrative d’appel comme pour les grands projets éoliens en mer (CAA de Nantes).

 

Une autre alternative pour accélérer les procédures d’autorisation serait de réduire le nombre d’étapes et de diminuer les délais de décision des préfets.

Pour renforcer l’acceptation sociale, le gouvernement veut encourager le financement participatif et réserver 20% des retombées fiscales aux communes véritablement concernées.

.

Les investisseurs se plaignent des diverses manœuvres dilatoires des opposants mais sur 500 décisions de justices rendues sur une quinzaine d’années, 39% ont annulé un permis ou confirmer le refus d’en octroyer un. Ainsi les panoramas du Mont Saint-Michel, du pont du Gard ont été préservés.

Un amendement au projet de loi d’orientation énergétique, qui vient d’être adopté au Sénat, prévoit que les éoliennes devront être installées à au moins un kilomètre des habitations, contre 500 mètres auparavant. Pour les professionnels, c’est une grave menace sur la pérennité des projets.

.

Pour certains experts de l’énergie, l’éolien est trop massivement subventionné. Il ne fournit pas de puissance garantie et ne peut donc pas remplacer le nucléaire mais il s’ajoute à un parc nucléaire qu’il faut conserver.

Toutefois selon une enquête IFOP de 2016 pour France Energie Eolienne (un lobby professionnel), l’éolien aurait une image positive pour 76% de la population française.

.

2.L’éolien dans le département de l’Oise

Dans le nord-Ouest du département de l’Oise, la préfecture a refusé l’installation d’un parc éolien entre les communes de hétomesnil, Conteville et Choqueuse, non loin des villes Grandvilliers et Crèvecoeur-le-Grand pour les motifs suivants :

" écrasement d'un paysage valloné emblématique " 

- " densité trop forte pour les habitants " 

- " impact cumulés des parcs contiguës sur le cadre de vie "

- " lieux trop exigus pour des implantations massives " 

- " encerclement complet de Crévecoeur le Grand vu les projets accordés" 

- " Aucune cohérence paysagère avec les parcs existants et les parcs autorisés " 

- " Silhouettes hors d'échelles en Vallons typiques du paysage picard " 

- " nuisances visuelles fortes cumulées dans un paysage sensible " 

- " impact sur le GR125 permettant de découvrir un paysage intact " 

- " amas total d'éoliennes culminant à 150 mètres "... etc

.

En 2017 un projet d’implantation de 5 éoliennes sur la commune de Guiscard, dans le Noyonnais est contesté par la municipalité, les riverains et deux associations devant le tribunal administratif d’Amiens avec pour résultat l’annulation du permis de construire.  Bien d’autres projets sont mal accueillis dans le département de l’Oise.

Alors que dans le département voisin de la Somme, sur la commune de Montdidier un parc public de 4 éoliennes a été installé avec l’assentiment de la population et qui couvre plus de 50% de la consommation électrique de la ville. Depuis 10 ans cette petite commune du sud-est du département de la somme est pionnière grâce à l’implication des habitants dans les nouvelles sources d’énergie renouvelable (éolien, solaire, etc…)

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

 

 

L'éolien et les paysagesL'éolien et les paysages

L'éolien et les paysages

Repost0
20 avril 2018 5 20 /04 /avril /2018 10:24

1.La rue Sauvy

Les résidents de l’immeuble, 2 rue Sauvy dans la zone industrielle sont excédés par les nuisances sonores incessantes de poids lourds sur cette rue.

La mairie a réalisé des travaux : Un revêtement anti-bruit, des mesures de réduction de la vitesse et la neutralisation d’un sens de circulation par l’installation d’un panneau d’interdiction mais malheureusement non respecté par de nombreux chauffeurs.

.

Vous pouvez lire ci-dessous la lettre envoyée par les résidents de cet immeuble au préfet du département de l’Oise.

.

Notre association avait indiqué sa préférence pour une voie le long du bois de Tillet. FM Logistic était prête à un effort financier pour cette solution.

.

Un investisseur japonais doit s’installer prochainement dans la zone industrielle.

Rue Sauvy un poids lourd à contresens
Rue Sauvy un poids lourd à contresens

Rue Sauvy un poids lourd à contresens

.

2.La zone commerciale

Les travaux de la zone commerciale progressent à grande vitesse et se poursuivent même le samedi.

Il n’y a pas de retard avec une ouverture prévue en juin 2018.

6 enseignes au moins ouvriront leurs portes : Darty, Gifi (en 2019), Chauss’expo, Sport 2000, Jouet Club et Action (Peut-être un magasin de jouets également) mais contrairement à ce qu’avait espéré la mairie, aucun emploi ne sera créé.

3 magasins ne sont simplement que des transferts

La zone commerciale de Crépy en Valois en Construction-Avril 2018La zone commerciale de Crépy en Valois en Construction-Avril 2018

La zone commerciale de Crépy en Valois en Construction-Avril 2018

.

3. Le nouveau centre médical

L’ouverture de ce petit centre médical, rue Ampère dans la zone industrielle a pris du retard. Un kinésithérapeute, un ostéopathe et un médecin généraliste exerceront dans ce bâtiment.

.

Le petit centre médical de Crépy en Valois dans la zone industrielle

Le petit centre médical de Crépy en Valois dans la zone industrielle

.

4.Où est passé le poteau

Au milieu d’un passage pour piétons, un lampadaire qui a disparu le lendemain remplacé par un cône mais les bandes blanches n’ont pas encore été matérialisées sur la rue Henri Laroche près de la boulangerie.

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie

Communauté de communes du pays de Valois : Ce qui se passe dans la zone industrielle de Crépy en Valois
Repost0
13 avril 2018 5 13 /04 /avril /2018 10:41

L’existence de la maison médicale est menacée par un programme immobilier piloté par un promoteur : PROMOGIM.

.

1.La situation actuelle du service de santé

Plantons le décor :

  • Pour l’instant la CPAM n’a pas donné suite à la demande de location de la mairie pour l’installation de 4 cabinets médicaux au 1er étage de l’Espace Rameau ;
  • Le projet d’une maison médicale interdisciplinaire piloté par la Clinique St Côme est devenu un rêve inaccessible puisque l’Agence Régionale de Santé ne veut rien financer et que la clinique lorgne désormais vers d’autres villes.
  • Une maison médicale des médecins généralistes en pleine rénovation avec des bureaux des salles d’attente remis à neuf. Des charges mensuelles de fonctionnement de 1200 euros au lieu de 2500 euros auparavant (divisées par deux) ;
  • Un centre de radiologie où la clinique St Côme a investi comme  actionnaire de référence avec les deux médecins spécialistes.
  • Un laboratoire d’analyses médicales avec une forte activité.

Ce centre médical est indispensable pour notre ville et les villages à proximité.

.

2.L’historique de la maison médicale

Le terrain a été acheté en 1971 et cet établissement médical, pionnier à l’époque dans le département de l’Oise, a été inauguré en 1973 porté par le maire de l’époque Michel Dupuy et 5 autres médecins : Pélandakis, Bondel, Desreumaux, Fouquet, Hamelin, un radiologue le docteur Chatriot et 3 kinésithérapeutes Mr et Mme Marchini et Mr Corcy.

.

3.Le projet immobilier

C’est une opération immobilière de grande envergure, catastrophique pour la pérennité de la maison médicale. Ce qui n’est pas une surprise pour notre association.

Nous savions que tôt ou tard une initiative de ce genre serait lancée et que des personnes à Crépy en Valois verraient avec intérêt la disparition de la maison médicale.

Le promoteur PROMOGIM a signé un compromis de vente avec la famille Callens pour l’achat d’une propriété d’une superficie de 7300m2 pour la bagatelle de 1 600 000 euros avec à la clef la construction de plus de 100 appartements dans deux immeubles. Initialement le promoteur envisageait d’édifier 200 logements mais a réduit ses prétentions, espérant un accord rapide de la mairie.

Ces logements s’ajouteraient aux 150 de l’avenue Sadi Carnot, aux 25 de la résidence Beauséjour et aux 25 de la rue Pierre et Marie Curie. D’autres constructions sont dans les cartons.

.

Cette grande propriété enclavée, a un seul accès (une servitude) autorisé uniquement pour la famille Callens par une voie d’une largeur de 4 m située sur le terrain de la maison médicale et là, se trouve le gros problème comme vous pouvez le voir sur le plan ci-dessous.

Dans un premier temps le promoteur avait tout simplement envisagé de porter à 8 m la largeur de cette voie donnant sur la route de Senlis mais les médecins, les responsables du laboratoire d’analyses médicales et du centre de radiologie ont refusé cette option puisque cette solution entrainerait une réduction très importante de la superficie du parking allouée aux patients.

Lorsque l’avant-projet fut présenté à la mairie, PROMOGIM avança d’autres solutions pour ouvrir un ou plusieurs passages d’accès à la propriété, par la rue Sainte Agathe, la rue St Georges ou la rue St Laurent par exemple.

Mais c’est impossible car des habitants propriétaires seraient obligatoirement expropriés pour une opération immobilière privée (Heureusement la loi ne le permet pas).

La servitude de 4 m de large en question et l'entrée de la propriété CallensLa servitude de 4 m de large en question et l'entrée de la propriété Callens

La servitude de 4 m de large en question et l'entrée de la propriété Callens

4.Les problèmes

De gros problèmes se grefferaient avec à terme des perturbations énormes pour les activités de la maison médicale :

  • La disparition d’une grande partie du parking pour les 450 véhicules   qui stationnent chaque jour sur cette aire ;
  • Un conflit d’usage entre les patients de la maison médicale, les propriétaires, les locataires et les visiteurs des nouveaux immeubles ;
  • Des bouchons de circulation aussi bien sur l’avenue de Senlis que sur la voie d’accès en provenance des appartements récents (Plus de 250 véhicules supplémentaires) ;
  • Un immense chaos pendant les 18 mois lors des travaux de construction des immeubles avec les passages répétés des poids lourds, des engins de travaux publics (pelleteuses, excavatrices etc…), interdisant aux patients d’accéder à la maison médicale.

.

5. l’avenir du service de santé à Crépy en Valois

La qualité du service de santé s’est dégradée dans notre ville depuis les années 1970-80 et les initiatives de la mairie n’ont rien changé pour l’instant.

La gestion de la maison médicale a été simplifiée, les charges fortement diminuées et les locaux transformés. Une reprise du dialogue entre les praticiens et la mairie est souhaitable pour trouver une solution avec l’existant et améliorer la qualité de vie de nos concitoyens.

 

Une vue aérienne de la maison médicale et de la propriété Callens

Une vue aérienne de la maison médicale et de la propriété Callens

.

6.Conclusion

Monsieur le maire a refusé temporairement cette opération immobilière de grande envergure.

.

L’association Crépy environnement et qualité de la vie demande que ce soit un refus catégorique et définitif car dans le cas contraire, la maison des généralistes, le laboratoire d’analyses médicales et le centre de radiologie fermeraient leurs portes.

.

Ce serait un drame pour notre ville et une course au médecins traitants pour les nouveaux habitants. D’autres professions paramédicales seront également impactées par ricochet.

Par ailleurs il faut s’attendre à ce que le promoteur revienne à la charge et qu’alléché par cette magne financière, il exercera de fortes pressions sur la mairie..

.

Faites de même. Assiégez la Mairie, téléphonez, apostrophez les élus sur ce sujet.

.

La santé doit être la priorité des priorités dans la ville de Crépy en Valois pour les élus de la municipalité (Une frénésie de constructions sans vision n’est pas une bonne solution).

.

7.Adhésions

Si vous voulez devenir acteurs et non spectateurs de notre région, adhérez à notre association pour la modique somme annuelle de 8 euros.

L’association crépy environnement et qualité de la vie est toujours intervenue pour protéger le cadre de vie des habitants de la communauté de communes du pays de Valois.

 

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

 

Le plan du projet immobilier PROMOGIM

Le plan du projet immobilier PROMOGIM

Repost0
6 avril 2018 5 06 /04 /avril /2018 10:41

Le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) a été approuvé le mercredi 07 mars 2018 dans les locaux de la CCPV par 40% des conseillers communautaires lors de la 2ème séance plénière.

Le SCOT est un document d'urbanisme, un outil de développement économique et de protection de l'environnement et du cadre de vie au pays de Valois.

.

Pendant les débats, certains éléments du Document d’Orientation et d’objectifs (DOO) ont été retirés. Ces suppressions concernant  l’exploitation des ressources du sous-sol dans les réservoirs de biodiversité ont été acceptées par la majorité et les termes suivants ont disparus du DOO objectif p. 32, 43 et 50 :

« Il convient de noter que la situation d’un projet en réservoir de biodiversité n’est pas en soi rédhibitoire pour l’exploitation d’une ressource »

« La protection par le SCOT des éléments de la trame écologique (réservoirs, continuités, boisements etc.) constitue une contrainte forte mais non rédhibitoire pour les carrières » 

.

Les maires d’Auger St Vincent et de Crépy en Valois se sont inquiétés sur les risques de pollution et sur la qualité de l’eau desservant 14 communes du pays de Valois  en cas d’exploitation d’une carrière et d’une décharge à l’intérieur du bois du Roi, espace boisé qui se trouve sur le bassin de captage et d’alimentation en eau potable de 14 communes du pays de Valois..

Le maire d’Ormoy-Villers a demandé vainement la sanctuarisation totale du bois du roi.

.

Lors de l’enquête publique, l’association Crépy environnement et qualité de la vie avait fait part de ses préoccupations au sujet des risques de pollution de cette nappe phréatique et demandé la sanctuarisation du bois du roi.

.

Lors des débats, les recommandations de l’Etat ont été prises en compte et ajoutées au DOO,  page 43, Objectif 3.1.3  :

« Les possibilités d’exploitation de matériaux seront étudiées sous réserve de leurs impacts environnementaux et paysagers en lien avec la stratégie patrimoniale, écologique et touristique du SCOT. Plus particulièrement :

L’exploitation est interdite dans l’aire d’alimentation du captage (incluant les périmètres de protection immédiats, rapprochés et éloignés). Ce périmètre étant identifié à l’initiative du préfet dans les sites classés et les espaces associés à des arrêtés de biotope. »

.

Mais notre association reste cependant vigilante et très inquiète car à quoi correspond l’initiative du préfet et certains paragraphes ajoutés, paradoxalement contredisent certaines modifications :

  • Page 46 du DOO de 2018, « les réservoirs de biodiversité sont strictement protégés mais par exception pourront supportés les impacts limités d’une exploitation des ressources du sous-sol ».

Ou supprimés par rapport au SCOT de 2011 :

  • « Le massif du bois du roi support d’une continuité écologique majeure du territoire du pays de Valois instaurait une coupure d’urbanisation à préserver entre les communes d’Ormoy Villers et de Péroy les Gombries » ;
  •  « Les espaces naturels remarquables dont la conservation biologique est impérative, doivent être protégés suivant les réglementations en vigueur » (NATURA 2000, ZPS, ZNIEFF).

Ces paragraphes qui rendaient impossible une installation industrielle dans le bois du roi, n’existent plus dans le nouveau SCOT.

.

Ce qui constitue une régression par rapport au SCOT de 2011.

Ce qui pourrait disparaître dans la communauté de communes du pays de valois

Ce qui pourrait disparaître dans la communauté de communes du pays de valois

.

Dans ces conditions les quelques améliorations effectuées au niveau du SCOT, l’arrêt de la CAA de Douai et la décision du Conseil d’Etat seront-ils suffisants pour protéger le bois du roi (biocorridor et espace naturel sensible) des manœuvres de contournement des sociétés Cosson et Picheta, puisque dans le DOO (page 32), les impacts dévastateurs des carrières et des décharges sur les milieux naturels ainsi que les nuisances pour les personnes habitant à proximité sont minimisés :

 

  • « Que l’appréciation des enjeux environnementaux doit être envisagé sur le long terme et prendre en compte les espaces déterminés par la Trame verte et bleue (TVB) du SCOT, mais également le potentiel, voire d’amélioration de la biodiversité pouvant être mise en œuvre dans le cadre des projets. Cette appréciation tient compte du caractère transitoire de l’exploitation et des conditions de son réaménagement en espace naturel et/ou agricole » ;
  • « Les documents d’urbanismes veilleront à permettre l’exploitation adaptée et raisonnée sur le plan économique, environnemental, paysager et social, des matériaux d’extraction, notamment par la création d’installations de recyclage pouvant combiner les matériaux neufs avec les matériaux recyclés... ».

.

Bien souvent les compensations ou les réparations ne sont pas à la hauteur des attentes ou parfois quasi nulles (Disparition des entreprises, opérations bâclées ou prix trop prohibitif pour la remise dans l’état initial).

De plus le caractère transitoire peut être très très long (même devenir permanent). Pour preuves : La carrière SIBELCO et  l’Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux (ISDND) de Crépy en Valois sont toujours en activité. L’exploitation de l’ISDND (ouverture en 1976) a été prolongée jusqu’en 2024.

Par ailleurs, le piézomètre n°5, en contrebas du premier casier, indiquait en 2017 des valeurs élevées en arsenic, ammonium (réaction de minéraux contenant du fer avec des nitrates), au-dessus des normes autorisées donc une pollution de la nappe d’eau souterraine.

 

.

Il faudra également surveiller l’élaboration des PLU et surtout celui de Péroy les Gombries puisque la définition de la trame verte et bleue est une définition cartographique impérative mais de principe qui laisse le soin aux PLU de déterminer le détail des zonages correspondant à cette trame (principe de subsidiarité).

.

Il est également important que les habitants du pays de Valois puissent facilement emprunter la voie verte à partir d’Ormoy Villers. Ce qui n’est pas le cas pour l’instant.

.

Le développement économique du territoire ne peut pas être dissocié de la préservation de l’environnement et du cadre de vie des habitants de la communauté des communes du pays de Valois.

Au final, ce SCOT 2018 privilégie uniquement l’économie au détriment du cadre de vie.

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

 

L'emplacement prévu de l'installation industrielle polluante au coeur du bois du roi

L'emplacement prévu de l'installation industrielle polluante au coeur du bois du roi

Repost0
30 mars 2018 5 30 /03 /mars /2018 10:25

.

La société française Derichebourg et Effenco une jeune entreprise de Montréal se sont alliées pour déployer dans notre pays un camion poubelle discret.

Un camion sera testé cette année à Paris ou en petite couronne.

Effenco a conçu un système qui, associé à une batterie électrique, permet d’arrêter le moteur lors des fréquents arrêts et de supprimer le bruit du levage des bennes ainsi que celui  du compactage des ordures.

.

Quels sont les avantages :

  • Le déplacement plus silencieux des camions bennes ;
  • Une réduction d’environ 25% de la consommation du carburant ;
  • Une diminution de 30% des émissions de gaz à effet de serre ;
  • Une baisse de 50% du taux d’usure du moteur.

.

La société Derichbourg possède une flotte de près d’une centaine de camions poubelles de ce type au Canada Francophone et envisage de conquérir le Canada anglophone.

.

Un nouveau mode de collecte des déchets ménagers au Pays de Valois :

.

La Communauté de Communes du Pays de Valois modernise la collecte des déchets ménagers pour améliorer le fonctionnement du service et accompagner le développement du tri des déchets recyclables. Les camions bennes seront équipés de bras articulés mécanisés. Le nouveau service sera mis en place à compter du 4 juin 2018.

.

Ce qui va changer :

.

  • Une collecte des papiers et des emballages recyclables hebdomadaire : Sur notre territoire, tous les emballages se trient et cela génère plus de volume ! Le ramassage sera réalisé toutes les semaines.
    En conséquence, les jours de collecte et les horaires de passage pourront être modifiés : courant mai un nouveau calendrier de collecte sera remis aux Valoisiens.

.

  • Un nouveau mode de collecte : De nouveaux camions munis d’un bras articulé seront dédiés à la collecte des déchets (hors déchets verts et encombrants). Cela ne s’appliquera pas à la collecte dans les voies étroites du Valois qui seront collectées par une benne de faible gabarit traditionnelle et pour lesquelles la collecte pourra se faire en bacs classiques ou en sacs.

.

  • Un nouveau bac : Tous les logements concernés par la collecte mécanisée seront dotés d’un bac à couvercle gris destiné aux ordures ménagères (tous les déchets qui ne vont pas dans le bac jaune). Le bac à couvercle jaune existant dédié aux recyclables sera adapté de collerette ou changé pour s’assurer de sa compatibilité avec le nouveau mode de collecte.

.

Comité de rédaction de l’association Crépy environnement et qualité de la vie.

 

Un exemple de collecte robotiséeUn exemple de collecte robotisée

Un exemple de collecte robotisée

Repost0

Présentation

  • : Crépy-en-Valois environnement
  •  Crépy-en-Valois environnement
  • : dédié à Crépy-en-Valois, à la communauté de communes du pays de Valois, à la préservation de l'environnement, du patrimoine historique et naturel ainsi que de la qualité de vie des habitants de la région
  • Contact

Comité De Rédaction De L'association

  • Crépy en valois environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement
  • Association dédiée à Crépy en Valois, communauté de communes du pays de Valois et l'environnement

Recherche

Crépy En Valois, Pays De Valois, Oise, Environnement, Nature, Ecologie, Actualités